Emeutes en Grande-Bretagne : David Cameron et les réseaux sociaux critiqués

Emeutes en Grande-Bretagne : David Cameron et les réseaux sociaux critiqués
Emeutes en Grande-Bretagne : David Cameron et les réseaux sociaux critiqués
Dans cette photo : David Cameron
Si le calme est revenu Outre-manche, les émeutes qui ont secoué le pays sont encore très présentes dans les esprits. A l’heure du bilan, les Britanniques n’hésitent pas à pointer du doigt leur premier Ministre, David Cameron.
A lire aussi

Après les nuits de violences qui ont secoué la Grande-Bretagne tout au long de la semaine, le temps semble venu pour les Britanniques de dresser un bilan de ces événements. Et celui-ci est plutôt sévère à l’encontre du gouvernement.
Ainsi, selon un sondage du cabinet de conseils Comres, réalisé pour les hebdomadaires Sunday Mirror et Indépendant Sunday, 48 % des Britanniques jugent que le Premier ministre David Cameron et son gouvernement ont mal réagi face aux émeutes. En effet, 61 % des personnes interrogées estiment que les ministres auraient dû écourter leurs vacances plus rapidement. Seuls  29 % de la population est satisfaite de la gestion des événements.
Cette enquête montre également la méfiance des Anglais vis-à-vis des réseaux sociaux. Pour preuve, 83 % d’entre eux jugent que les outils communautaires, comme Twitter ou BlackBerry Messenger, la messagerie instantanée des téléphones BlackBerry, ont aidé les émeutiers à s'organiser, contribuant ainsi aux violences et pillages.

(Avec AFP)

VOIR AUSSI :

Nouvelle nuit de violences à Londres
Londres : les violences se poursuivent… et se propagent
Emeutes en Grande-Bretagne : BlackBerry pris à partie

Dans l'actu