Russie : installation de « boîtes à bébés abandonnés »

Russie : installation de « boîtes à bébés abandonnés »
Russie : installation de « boîtes à bébés abandonnés »
La région de Krasnodar dans le sud de la Russie s'apprête à se doter de tours d'abandon où des parents pourront déposer de manière anonyme des nouveaux-nés non désirés. Selon le département régional de la santé, ces bébés seraient ainsi en sécurité.
A lire aussi
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte les nouveaux moyens de faire un bébé
News essentielles
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte...


Installer des tours d'abandon, autrement dit des lieux où les mères peuvent laisser de manière anonyme leur bébé, pour qu'il y soit trouvé et pris en charge, voilà la nouvelle initiative des pouvoirs publics russes. Ainsi, la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, sera bientôt dotée de ces « boîtes à bébés ».
La porte-parole du département, Elena Kovlakas, a indiqué à l’AFP vouloir de cette façon « mettre un terme à une terrible pratique, lorsque des nouveaux-nés sont laissés dehors ». Elena Golderg, une autre responsable du département, a ajouté que ce système « sauvera donc la vie de nouveaux-nés ». Le président de la Fondation russe pour l’enfance, Albert Likhanov, a indiqué à ce propos que « chaque année des centaines de bébés sont jetés dehors ». Les médias russes font également régulièrement état de bébés retrouvés dans des poubelles.
La tour d’abandon consiste en un pan amovible dans un mur extérieur ou une fenêtre qui s’ouvre sur une petite cellule chauffée et aérée. Ce dispositif est doté de détecteurs pour alerter les services soignants lorsqu'un bébé y est déposé. Selon Elena Kovlakas, « cinq boîtes à bébés ont déjà été livrées par la République tchèque, et la première sera bientôt installée près d’un centre médical de la ville de Novorossiisk ».
À noter qu'une vingtaine de nouveaux-nés ont été remis à des orphelinats de la seule ville de Novorossiisk l'année dernière.

Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Haïti : la France va reprendre les adoptions
L’adoption affective, alternative solidaire à l’adoption classique
GPA : Un couple français arrêté en Ukraine
L’Académie de médecine veut faciliter l’adoption nationale