La météo était-elle plus mauvaise sous Sarkozy ou sous Hollande ?

La météo était-elle plus mauvaise sous Sarkozy ou sous Hollande ?
La météo était-elle plus mauvaise sous Sarkozy ou sous Hollande ?
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Rebondissant sur un article du Guardian analysant les variations météorologiques en fonction des différents premiers ministres nommés au gouvernement britannique, le journaliste Jean Abbiateci a à son tour observé les liens entre politique française et météo. Résultat : François Hollande provoquerait  la pluie tandis que Nicolas Sarkozy aurait plutôt attiré la sécheresse.
A lire aussi


Le temps change-t-il en fonction des quinquennats et de leur couleur politique ? Cette question politico-météorologico-humoristique a été posée de façon très scientifique par un journaliste britannique, Simon Rogers, qui dans le Guardian s’est amusé à comparer les variations météorologiques en fonction des premiers ministres au pouvoir. Ce, en analysant les données de la météo anglaise des quarante-cinq dernières années et en les croisant à celles des occupants du 10, Downing Street. Résultat : l’arrivée au pouvoir de Margaret Tatcher a entraîné une hausse de la pluie en Grande-Bretagne, tandis que sous Gordon Brown et David Cameron, les températures chutaient par rapport à la période plutôt chaude des années Tony Blair. 

« Jacques Caliente Chirac a fait monter la température »

Quid de la France ? Séduit par l’étude menée par son confrère britannique, le journaliste Jean Abbiateci s’est prêté au jeu sur son blog Papier Brouillon en appliquant la méthode aux données hexagonales. Ses conclusions ? Côté pluviométrie, « François Hollande fait pleuvoir (+ 22%), tandis que Nicolas Sarkozy a provoqué la sécheresse (-15 %) », souligne-t-il. Côté températures, « Jacques Caliente Chirac a fait monter la température (+ 11 %) tandis que François Mitterand a bien refroidi l’ambiance (- 7%) ». Les présidents de la Ve République auraient-ils donc un impact sur la météo ? Le doute est permis…

VOIR AUSSI

Taxe sur la bière : Jacques Chirac peut-il sauver la filière ?
Retour sur l'investiture de François Hollande