Mairie de Paris : Bernadette Chirac conseille NKM pour gagner la primaire

Mairie de Paris : Bernadette Chirac conseille NKM pour gagner la primaire
Mairie de Paris : Bernadette Chirac conseille NKM pour gagner la primaire
Dans cette photo : Bernadette Chirac
Elle repart en campagne, volant au secours de la favorite pour Paris NKM : Bernadette Chirac est de retour, bien décidée à soutenir la candidate UMP pour les municipales parisiennes. Et n'hésite pas à lui prodiguer de précieux conseils pour sa campagne.
A lire aussi


« Attention ! Des Jacques Chirac, il n'y en a pas quarante ! Mais elle a tout à fait le gabarit pour être maire de Paris. Elle va gagner ! » : Bernadette Chirac en est certaine, Nathalie Kosciusko-Morizet a toutes les qualités nécessaires pour remporter les municipales en 2014. Et l’épouse de l’ancien chef de l’Etat, qui fut le premier maire de la capitale en 1977, entend bien apporter son soutien à la favorite de la primaire à l’UMP. « J'ai bien connu son grand-père, l'ancien diplomate, Jacques Kosciusko-Morizet. Il a beaucoup aidé mon mari », s'est-elle justifiée. On pouvait ainsi croiser Mme Chirac mercredi à un café politique de la favorite de NKM dans le 4e arrondissement. L’ancienne Première dame n’a pas été avare en conseils auprès de sa favorite, lui faisant profiter de sa longue expérience de campagnes. Parmi ses conseils phares, on retiendra le « Faites des charcutiers les ambassadeurs de votre candidature » ou encore l’adage qui veut que « Si on commence une rue, il faut la faire en entier ». « Quand on veut gagner, il faut montrer aux gens qu’on gagnera », a également asséné la présidente du Conseil général de la Corrèze, avant d’assurer : « Nathalie gagnera parce qu’elle est la meilleure ». Elle a d’ailleurs glissé au passage quelques compliments à la candidate : « Elle est ravissante, et le physique ça compte. Elle est très télégénique. C’est une intellectuelle. Elle a deux garçons. Vous avez fait Polytechnique, je crois ? Eh bien, avoir un maire de Paris polytechnicien, ce n’est pas rien ! Il en faut des connaissances pour gérer une ville. »

Pas avare d’avis sur le quotidien à Paris, et comme il n’y a pas de petit sujet, Mme Chirac n’hésite pas à aborder la question épineuse des crottes de chien. « Il faudrait que le futur maire trouve les moyens que les propriétaires de chiens utilisent des petits sacs en plastique. C’est un sujet à traiter avec fermeté et gentillesse. Car des dames d’un certain âge se sont cassé la jambe», assure ainsi l’épouse de l’ancien chef de l’Etat. Autre sujet : celui des « bus monumentaux en deux parties », que Bernadette Chirac, qui confie avoir « tout loisir d’observer depuis (ses) fenêtres «  et qu’elle juge « très dangereux ». « Il en faudrait de plus petits », assène-t-elle.

Un soutien qui tombe à pic

« J'apprécie beaucoup son soutien. Je suis heureuse qu'elle puisse nous rejoindre », a déclaré de son côté NKM. D’autant plus que, heureux hasard du calendrier, le soutien de l'ancienne Première dame arrive alors que la favorite à la primaire est prise pour cible par la frange la plus droitière de son parti. Guillaume Peltier, dirigeant du courant de la Droite forte au sein de l'UMP a ainsi déclaré lundi souhaiter « que ce ne soit pas » Nathalie Kosciusko-Morizet « qui soit désignée » candidate à la mairie de Paris lors de la primaire UMP, en raison de ses positions sur le mariage homosexuel. Un soutien public qui tombe donc à pic pour NKM. D’ailleurs, elle devrait faire campagne dans le XVIe arrondissement de Paris vendredi en compagnie de Mme Chirac.

VOIR AUSSI

Primaire à Paris : NKM règle ses comptes à droite
Bernadette Chirac encourage Valérie Trierweiler
Bernadette Chirac évoque Hollande et le retour de Sarkozy – vidéo

Dans l'actu