L’UMP, premier parti de France dans le non-respect de la parité

L’UMP, premier parti de France dans le non-respect de la parité
L’UMP, premier parti de France dans le non-respect de la parité
Mardi, le décret fixant le financement public des partis politiques pour 2013 a été publié. Au total, ils recevront ainsi 70 083 332,15 euros cette année. Une somme à laquelle ont été soustraites les amendes qui s'appliquent aux partis non-paritaires, l'UMP en tête.
A lire aussi


L’UMP devra payer 4 millions d’euros d’amende cette année. La raison ? Le non-respect de la parité. Le parti d’opposition a en effet présenté 377 hommes pour seulement 129 femmes aux différentes élections. Et cet écart de près de 50% va lui coûter cher. En effet, le décret fixant le financement public des partis politiques pour 2013, publié mardi 28 mai, est réparti en deux fractions. Et la première qui permet aux partis dont 50 candidats ont obtenus plus d'un 1% des votes lors d'élections d’être financés, est soustraite d’une amende proportionnelle à l’écart entre candidats et candidates présentées...

EELV et le PC respectent la parité

Le PS, qui obtient un écart de 12% (305 candidats et 226 candidates), verra son budget amputé d’1,4 million d'euros. Le FN avec 2% d’écart (293 hommes contre 281 femmes) paiera 86 000 euros d’amendes. Debout la République, quant à lui, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, se verra soustrait de près de 10 000 euros, ayant présenté plus de femmes (158) que d’hommes (140) aux élections… EELV et le PC respectent quant à eux la parité.

Le parti le plus riche est donc le PS avec 11 millions d’euros, suivi par l’UMP avec 6, 7 millions et le FN avec 5, 4 millions. EELV et le PC arrivent en quatrième et cinquième place avec 2,3 et 2,1 millions d’euros. Pour arriver à ce chiffre, la deuxième fraction du financement prend en compte le nombre de député-e-s ou de sénateurs(trices) dans chaque parti politique. Au total, le montant des aides attribuées aux partis et groupements politiques a été fixée pour l'année 2013 à 70 083 332,15 euros.

VOIR AUSSI

Parité : les femmes occupent un quart des postes à responsabilités dans le monde
La parité hommes-femmes ferait bondir le PIB français de 7%
Égalité professionnelle : les hommes sont des acteurs indispensables de la parité
Parité dans les CA : 900 femmes à nommer d'ici 2017