Pour Christine Boutin, Mandela est une icône à cause du mariage gay

Pour Christine Boutin, Mandela est une icône à cause du mariage gay
Pour Christine Boutin, Mandela est une icône à cause du mariage gay
Dans cette photo : Nelson Mandela
Disparue des radars politiques depuis le vote définitif de la loi sur le Mariage pour tous, Christine Boutin a fait cette semaine un retour fracassant sur la scène médiatique en déclarant que si Nelson Mandela a accédé au statut d'icône mondiale, c'est pour sa contribution au mariage homosexuel et au droit à l'avortement. C'est en tout cas ce qu'affirme Christophe Barbier, le patron de L'Express.
A lire aussi

Et une bourde de plus, une ! Habituée aux sorties polémiques sur Twitter, l'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) Christine Boutin s'est une nouvelle fois illustrée, cette fois-ci lors d'une conférence, en analysant l'actualité internationale et en évoquant, de son point de vue pour le moins singulier, le statut d'icône de Nelson Mandela.

Selon Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L'Express, Christine Boutin se serait récemment exprimée lors d'une conférence de l'Institut pour la démocratie et la coopération, un think tank pro-russe, pour dire tout le bien qu'elle pense de l'ancien président de l'Afrique du Sud. Pour l'ancienne présidente du PCD, ce n'est pas sa lutte acharnée contre l'apartheid et la ségrégation raciale qui a permis à Mandela de devenir un symbole de liberté, ni les vingt-sept longues années qu'il a passées enfermé dans une cellule. Pour Christine Boutin, c'est « parce que le mariage homosexuel et le droit à l'avortement ont été inscrits d'emblée dans la Constitution de l'Afrique du Sud par Mandela ».

S'interrogeant sur l'origine de la renommée internationale de Nelson Mandela, elle aurait ainsi déclaré : « Je suis revenue d’Afrique du Sud il y une dizaine de jours et faisant de la politique depuis plus de trente ans, je me posais la question de savoir pourquoi monsieur Mandela - et je ne m’attaque qu’à une icône - avait un tel rayonnement dans le monde ? […] Eh bien, en allant en Afrique du Sud, j'ai eu la réponse à ma question. Elle est la suivante : quand monsieur Mandela est sorti de prison en 1994, il a préparé une constitution, sortie en 1996 en Afrique du Sud, dans laquelle - et c'est le premier pays au monde - ont été inscrits les principes constitutionnels permettant le mariage gay et l'avortement. »

Selon Christophe Barbier, Christine Boutin aurait aussi mis en doute le bien-fondé de la « fascination occidentale pour Nelson Mandela, considérant que d'autres héros de la liberté, dépourvus d'une telle célébrité, pouvaient lui être comparés, tel Vaclav Havel », opposant au joug de l'URSS et premier président de la République tchèque.

VOIR AUSSI

Christine Boutin s'enfonce après son tweet sur la mastectomie d'Angelina Jolie
Christine Boutin : mastectomie, étoile jaune... le meilleur de ses dérapages sur
Twitter
Christine Boutin "envahie par les gays" : la goutte d'eau qui fait déborder le vase ?