Florence Berthout : qui est la candidate de NKM dans le Ve ?

Florence Berthout : qui est la candidate de NKM dans le Ve ?
Florence Berthout : qui est la candidate de NKM dans le Ve ?
À 51 ans, Florence Berthout, actuelle première adjointe au maire du Ie arrondissement de Paris, vient d'annoncer sa candidature à la tête de liste UMP dans le Ve arrondissement.  Et alors que l'élue affirme avoir le soutien de Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean Tibéri, maire sortant du Ve dénonce une « opération inacceptable ».
A lire aussi
NKM candidate aux municipales 2014 : a-t-elle ses chances ?
elections
NKM candidate aux municipales 2014 : a-t-elle ses chances ?


« J’ai décidé de présenter ma candidature à Nathalie Kosciusko-Morizet comme tête de liste dans le Ve, il y a quelques semaines. Je suis déterminée, j’ai conscience des responsabilités que cela représente ». C’est en ces termes que Florence Berthout, actuelle première adjointe au maire du Ie arrondissement, chargée des Solidarités, du Dialogue entre les générations, de la Petite enfance et de la Jeunesse, a annoncé au Parisien sa candidature à la tête de liste UMP dans le Ve arrondissement de la capitale. La quinquagénaire, coordinatrice du programme de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la perspective des municipales de 2014, a expliqué qu’elle voulait « aller au-delà de cet engagement » en se lançant elle-même « dans la bataille électorale ». Selon elle, la candidate à la mairie de Paris aurait « accueilli [sa] candidature très favorablement. »  

>> Lire le point de
Nathalie Kosciusko-Morizet sur l’ouverture des magasins le dimanche <<

Mais alors que NKM avait fait savoir depuis plusieurs mois qu’elle était opposée à une nouvelle candidature dans le Ve de Jean Tibéri, le maire sortant, Florence Berthout insinue dans les colonnes du quotidien que la question est désormais réglée. « Ce n’est un secret pour personne que Jean Tibéri ne se représentera pas », a-t-elle tranché. Problème, celui-ci,  visiblement encore en négociation avec NKM, affirme ne pas être au courant des derniers pourparlers.

Contacté par le Lab d’Europe 1, Jean Tibéri – qui souhaite que son fils Dominique soit désigné tête de liste dans son arrondissement –, a d’ailleurs dénoncé une « opération inacceptable » de la part de Nathalie Kosciusko-Morizet, sans pour autant agiter la menace d’une dissidence. « Je ferai encore preuve de patience. J'espère que la décision définitive ne sera pas celle-ci et que le bon sens l'emportera », a-t-il confié.

Plus d'actu sur : Municipales 2014 à Paris

Actrice porno, à peine majeure, décédée : les candidates inattendues des municipales
Saint-Valentin : des cartes de voeux LOL et politiques pour dire "je t'aime"
Bruni, d'Ormesson, Barbelivien : qui sont les soutiens people de NKM ?