Marine Le Pen prend violemment à partie Christophe Barbier sur iTélé

Marine Le Pen prend violemment à partie Christophe Barbier sur iTélé
Marine Le Pen prend violemment à partie Christophe Barbier sur iTélé
Marine Le Pen était l'invitée de la matinale d'iTélé, mardi 12 novembre. La présidente du Front national s'en est pris à Christophe Barbier, accusant notamment le directeur de la rédaction de L'Express d'avoir « violé la vie privée » de Marion Maréchal- Le Pen en dévoilant l'identité du père biologique de la députée du Vaucluse.
A lire aussi


Ambiance électrique ce mardi sur le plateau de la matinale d'iTélé. Marine Le Pen, invitée de Bruce Toussaint, a lancé une violente charge à l'encontre de son interlocuteur, Christophe Barbier. Après avoir une nouvelle fois réclamé une « dissolution de l'Assemblée » et dénoncé « les méthodes totalitaires » du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, la présidente du Front national s'en est pris au directeur de la rédaction de L'Express.

« Vous participez totalement à cette escroquerie »

L'ex-candidate à la présidentielle interrogée par Christophe Barbier sur le fait de savoir si le rassemblement organisé autour du conseiller régional FN, Wallerand de Saint Just, interpellé sur les Champs-Elysées après les incidents qui ont émaillé les commémoration du 11 novembre, avait eu l'aval de la préfecture, n'a visiblement pas apprécié la question.

« Je trouve ça incroyable monsieur Barbier, dites-moi au fond ce que vous pensez, comme citoyen, du fait qu'on arrête les gens "préventivement" » a-t-elle demandé à Christophe Barbier. Ce à quoi l'intéressé a refusé de répondre, répliquant qu'il n'était pas « l'interviewé, mais là pour poser des questions ». «Vous venez de démontrer que vous participez, encore une fois, totalement à cette escroquerie qui consiste à donner des leçons de morale en permanence mais à ne jamais vouloir s'attacher aux principes lorsque ce ne sont pas vos propres amis qui sont victimes », a alors lancé la présidente du FN.

« On n'est pas là pour faire le procès de Christophe Barbier »

Et l'eurodéputée d'asséner : « C'est la même chose que vous (Christophe Barbier) avait fait en révélant l'identité du père de Marion Maréchal-Le Pen, en violant sa vie privée ». « On n'est pas là pour faire le procès de Christophe Barbier », a alors déclaré Bruce Toussaint. « C'est vrai, les journalistes, il ne faut surtout pas leur poser de questions ! », s'est une nouvelle fois emportée la présidente frontiste.



VOIR AUSSI

Marine Le Pen "étonnée" par la barbe et le chèche des ex-otages
La présidente du Front national bousculée par deux Femen (en vidéo)
Qui est Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l'Express ?