Ségolène Royal : sa réaction à l'affaire Hollande-Trierweiler-Gayet

Ségolène Royal : sa réaction à l'affaire Hollande-Trierweiler-Gayet
Ségolène Royal : sa réaction à l'affaire Hollande-Trierweiler-Gayet
Dans cette photo : Ségolène Royal
Alors que tout le monde ne parle plus que de la supposée histoire d’amour entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet, Ségolène Royal estime que toute cette affaire est très loin des préoccupations actuelles des Français.
A lire aussi
L'étonnante réaction de Sharon Stone interrogée sur le harcèlement sexuel
News essentielles
L'étonnante réaction de Sharon Stone interrogée sur le...


Il fallait s’y attendre. Invitée du journal télévisé de Laurent Delahousse samedi sur France 2, Ségolène Royal a été interrogée sur la prétendue relation entre son ex François Hollande et l’actrice Julie Gayet. Une histoire qui fait la Une de tous les médias depuis le 10 janvier, date à laquelle le magazine Closer a publié pas moins de sept pages sur la question, révélant au grand jour une rumeur qui se faisait de plus en plus insistante dans les dîners parisiens.

Afin de ne pas épiloguer des heures sur la question, Ségolène Royal a décidé de répondre à Laurent Delahousse en donnant un avis aussi bref que vague sur l’affaire Hollande-Gayet, tout en ne manquant pas de souligner que cette rumeur est loin de passionner les Français qui ont mieux à faire que de commenter la vie privée du président.

« Vous ne m'avez pas invitée pour commenter cela. Mais l'actualité est là. En ce qui me concerne, je ne veux pas alimenter d'une quelconque petite phrase un feuilleton très très éloigné des préoccupations des Français. Il est évident qu'il faut tourner la page et se remettre au travail », a indiqué Ségolène Royal au micro de Laurent Delahousse sur France 2. Une réaction particulièrement sobre.

De son côté, François Hollande serait en train d’étudier ses possibilités quant à une action en justice à l’encontre du magazine Closer. Selon RTL, le président devrait « clarifier » sa situation personnelle avant ce mardi 14 janvier, jour d'une conférence de presse plus attendue que jamais.