Dieudonné : l'affaire de la quenelle a fait du mal à Manuel Valls

Dieudonné : l'affaire de la quenelle a fait du mal à Manuel Valls
Dieudonné : l'affaire de la quenelle a fait du mal à Manuel Valls
Manuel Valls a t-il commis une erreur tactique en montant au créneau contre Dieudonné et sa quenelle ? La côte de popularité du ministre de l'Intérieur a nettement baissé à la mi-janvier.
A lire aussi

La parution du palmarès des personnalités politiques Ipsos/Le Point publié lundi 13 janvier révèle un recul de la popularité de Manuel Valls. Celui-ci perd en effet six points avec 53% d'opinions favorables. Le ministre garde certes la première place du podium des politiques préférées des Français mais est en passe d'être doublé par sa droite. En deuxième position se place en effet un Alain Juppé qui se hisse à 52% en prenant deux points.

Une dégringolade confirmée par un sondage Ifop pour Paris Match publié mardi 14 janvier. Valls y perd sept points pour atteindre 61%. Selon l'Ifop, le ministre perd 25 points chez les moins de 25 ans. Faut-il y voir les effets du bras de fer entrepris par le locataire de la place Beauvau contre Dieudonné ? Même ses propos sur les Roms ou l'affaire Leonarda n'avaient entamé sa popularité.

Cette fois-ci, Manuel Valls essuie les critiques de trois groupes distincts qui peuvent être à l'origine de la perte de sa superbe : les « anti-système » pro-Dieudonné, les partisans de la liberté d'expression absolue, et ceux qui l'accusent de voguer de coup politique en coup politique. Un guêpier dont il devra vite se sortir s'il veut remonter dans les sondages.