Sondage Présidentielle 2012 : l'honnêteté, 1e qualité requise pour le futur président

Sondage Présidentielle 2012 : l'honnêteté, 1e qualité requise pour le futur président
Sondage Présidentielle 2012 : l'honnêteté, 1e qualité requise pour le futur président
Dans cette photo : François Hollande
Le prochain président de la République devra avant tout faire preuve d'honnêteté : voilà ce qui ressort du sondage réalisé par l'institut CSA pour Terrafemina. Les femmes citent tout particulièrement cette qualité, avant le courage, la proximité avec les Français, ou encore la capacité de rassembler.
A lire aussi


Le futur président de la République devra être « honnête » : c’est ce qu’ont répondu 53% des personnes interrogées lors du sondage de l’institut CSA pour Terrafemina, lorsqu’on leur a demandé quelles sont les deux principales qualités requises chez le prochain chef de l’Etat. Les femmes sont particulièrement nombreuses à citer cette qualité (56% contre 49% des hommes). « L’honnêteté est à la fois le contraire de la corruption et le fait de tenir ses promesses, analyse le directeur général adjoint chez CSA Jérôme Sainte-Marie, or les femmes ont plus souvent tendance à choisir des qualités ayant trait à la personnalité ». Pour Véronique Morali, présidente de Terrafemina, ce choix de l’honnêteté « traduit une forme d’idéalisme: les femmes ont besoin de croire et c’est tout à leur honneur. »

Ce qui est également très frappant dans ce sondage, c’est l’appel et l’attente des jeunes pour du réalisme : ils sont en effet 31% à citer cette valeur, contre 12% chez les plus de 65 ans. Les personnes âgées citent quant à elles plus souvent le courage comme qualité. « C’est inattendu et traduit l’inquiétude des jeunes sur le temps présent, et leur absence d’appétit pour les promesses ou les paroles creuses, » analyse Véronique Morali. « Ils ont une approche désenchantée de la politique, poursuit Jérôme Sainte-Marie, l’heure n’est pas aux envolées lyriques, ce n’est pas le charisme qui compte mais le réalisme ».

Autre résultat intéressant de ce sondage : le facteur de vote, ou sur quel critère se fonde la décision de vote. 56% des Français indiquent considérer le programme du candidat, loin devant la personnalité du candidat (19%) et le parti politique représenté par le candidat (18%). Les hommes et les femmes ont répondu de manière assez homogène. « Cela révèle une forme de politesse politique, de bonne volonté citoyenne, affirme Jérôme Sainte-Marie, mais à prendre avec précaution ». En effet, on connaît décidément plus la personnalité des candidats que leur programme… d’autant que le sondage a été réalisé avant le discours de François Hollande au Bourget. De même certains sondés sous-estiment le caractère moutonnier de leur vote : « ils sont bien plus que 17% à voter en fonction de leur parti ! » estime Jérôme de Sainte-Marie.

Sondage exclusif CSA/ TERRAFEMINA réalisé par téléphone les 18 et 19 janvier 2012.

Echantillon national de 1007 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et taille d’agglomération.

Les résultats détaillés sont disponibles le site de CSA

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Anne Sinclair, femme la plus marquante de l’année 2011
L’Observatoire Orange-Terrafemina sur les révolutions numériques, en partenariat avec CSA
Dossier Présidentielle 2012