Annick Steta : « Nicolas Sarkozy, pris au piège »

Annick Steta : « Nicolas Sarkozy, pris au piège »
Annick Steta : « Nicolas Sarkozy, pris au piège »
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Annick Steta, chroniqueuse pour la Revue des Deux Mondes, revient cette semaine sur la future candidature de Nicolas Sarkozy, et la confiance dont semble faire preuve le chef de l'Etat face à François Hollande.
A lire aussi
Cette mère a une astuce géniale pour sensibiliser son enfant aux pièges des applis
News essentielles
Cette mère a une astuce géniale pour sensibiliser son...


Annick Steta est docteur en sciences économiques et chercheur associé au CEREFIGE (Université Nancy 2).

«  Les socialistes ne peuvent pas gagner » : Nicolas Sarkozy aurait fait cette confidence à des députés UMP reçus mercredi à l’Élysée. Alors que tous les sondages donnent François Hollande largement vainqueur de la prochaine élection présidentielle et que seuls quatre-vingts jours nous séparent du premier tour de scrutin, le chef de l’État fait preuve d’un optimisme forcené – ou d’une extraordinaire capacité à s’illusionner.
Celui qui, en 2007, était le favori absolu des sondages, semble à présent se satisfaire de son statut de challenger : l’aurait-on entendu dire jadis que « ceux qui sont sûrs de gagner ont toujours perdu » ? Ses conseillers s’efforcent de croire qu’une fraction de ceux qui déclarent avoir l’intention de voter pour Marine Le Pen tiennent ce discours afin d’envoyer un avertissement au président-candidat. Cet argument doit rappeler de vieux souvenirs au chef de l’État : c’est celui qu’utilisèrent les partisans d’Édouard Balladur quand Jacques Chirac entama sa lente remontée dans les sondages.
Nicolas Sarkozy a raison sur un point...Lire la suite de l’article sur le site de la Revue des Deux Mondes

Retrouvez toutes les chroniques d’Annick Steta

Crédit photo : AFP