Georges Tron mis en examen pour viol et laissé en liberté

Georges Tron mis en examen pour viol et laissé en liberté
Georges Tron mis en examen pour viol et laissé en liberté
Mis en examen pour « viols et agressions sexuelles en réunion » mercredi soir, Georges Tron a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire. L'ancien secrétaire d'État à la Fonction publique continue de contester en bloc les accusations portées contre lui.
A lire aussi


Après deux jours de garde-à-vue, Georges Tron a été mis en examen pour « viols et agressions sexuelles en réunion » mercredi soir et laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Son adjointe Brigitte Gruel a été mise en examen pour les mêmes faits, puis relâchée sous contrôle judiciaire.
L'ancien ministre continue de clamer son innocence. « C'était sa position pendant sa garde-à-vue. Il dément toute relation de nature sexuelle, même consentie », a rapporté mercredi soir le procureur. Selon un de ses avocats, Me Olivier Schnerb, Georges Tron est la victime d'un complot orchestré par l'extrême droite. Une affirmation qui repose sur le fait que les plaignantes sont défendues par Me Collard, un proche de Marine Le Pen.
La semaine prochaine, Georges Tron retrouvera cependant son siège de député, il bénéficie d’une immunité parlementaire.

(Source : L’Express)


VOIR AUSSI

Georges Tron et son adjointe déférés devant la justice
Georges Tron en garde à vue pour 24h de plus
Première nuit en garde à vue pour Georges Tron
Georges Tron et Brigitte Gruel, placés en garde à vue
Georges Tron a mis « sa main dans ma culotte ! »