Super Bowl 2015 : une publicité glaçante contre les violences conjugales

Super Bowl 2015 : une publicité glaçante contre les violences conjugales
Super Bowl 2015 : une publicité glaçante contre les violences conjugales
La ligue nationale de football américain (NFL) semble avoir tiré les leçons des multiples scandales qui l’ont ébranlé fin 2014. Plusieurs de ses joueurs avaient en effet été impliqués dans des affaires de violences conjugales. En réaction, et après avoir été critiqué pour sa passivité, elle a financé un spot de sensibilisation contre ce fléau. Il sera diffusé gratuitement pendant le Super Bowl 2015 ce 1er février et vu par 100 millions de téléspectateurs.
A lire aussi


Ce 1er février, environ 100 millions d’Américains seront réunis devant leur petit écran pour suivre le Super Bowl 2015. Une audience inespérée pour les annonceurs qui rivalisent d’ingéniosité pour marquer les esprits pendant cet événement qui constitue le rendez-vous sportif le plus attendu de l’année aux États-Unis. Mais cette fois-ci, parmi tous les spots publicitaires, l’un devrait davantage attirer l’attention des téléspectateurs que les autres. Et pour cause, il s’agit d’un message de sensibilisation contre les violences faites aux femmes.

Inspirée d’un fait réel, la vidéo d’une minute, montre l’intérieur d’un domicile familial portant encore les stigmates d’une violente dispute : divers objets jonchent le sol, la chambre conjugale est sens dessus dessous, l’un des murs porte la trace d’un poing et une photo de famille, dans un cadre brisé, gît près d'une poubelle. Parallèlement, une voix off féminine contacte le 911 (le numéro d’urgence américain) et commande une pizza. Passé l’étonnement, et devant l’insistance de son interlocutrice, l’officier au bout du fil comprend que cette dernière ne peut expliquer ouvertement l’objet de son appel, son concubin violent étant dans la pièce. Cette vidéo glaçante, dans laquelle la violence n’est que suggéré se conclut par un appel : « Quand vous ne pouvez pas parler, c’est à nous d’écouter ».

Quand la NFL redore son blason

À noter que chaque année, pendant la finale du championnat de football américain, le coût de la demi-minute de publicité frôle les 4,5 millions de dollars. Mais exceptionnellement, ce spot sera diffusé gratuitement pendant la première partie de la rencontre. Il a par ailleurs été réalisé tout aussi gratuitement par l’agence de publicité interne de la NFL, la ligue nationale de football américain, pour l’association No More qui lutte contre les violences domestiques. À travers cette initiative, la NFL entend prendre publiquement position contre ce fléau et, par la même occasion, redorer son blason.



En effet, alors que le football américain est le sport national aux États-Unis, que les joueurs sont souvent érigés en héros, dans l’intimité plusieurs d’entre eux se révèlent être des maris violents. D’ailleurs, fin 2014, plusieurs affaires de violences conjugales impliquant des joueurs de la NFL ont fait les gros titres des journaux. Début septembre, une vidéo montrant Ray Rice asséner deux violents coups de poing à sa fiancée dans un ascenseur avait été publié sur le site TMZ, provoquant l’écœurement des Américains. À l’époque, le footballeur était le joueur vedette des Baltimore Ravens, équipe qui avait remporté le Super Bowl en 2013.

Le scandale Ray Rice et les autres

Quelques jours plus tard, alors que le scandale Ray Rice faisait encore les gros titres, Adrian Peterson, vedette de l'équipe des Vikings du Minnesota, était poursuivi par la justice américaine pour maltraitance, accusé d'avoir causé de multiples lacérations, coupures et bleus à son fils de 4 ans, en le fouettant avec une branche d'arbre. Outre ces deux athlètes, d’autres tels que Greg Hardy évoluant avec les Panthers et Jonathan Dwyers des Cardinals de l'Arizona ont également été mis en cause dans des affaires de violences conjugales. À chaque fois, la prise en charge de ces affaires  par la NFL a été très critiquée. Son président Roger Goodell semblait être passé maître dans l’art de la passivité. Reste désormais à savoir si cette campagne de sensibilisation illustre une véritable prise de conscience ou si elle n’est qu’une opération marketing opportuniste.

Dans l'actu