Parité : Eva Joly signe le « pacte pour l'égalité » entre les sexes

Parité : Eva Joly signe le « pacte pour l'égalité » entre les sexes
Parité : Eva Joly signe le « pacte pour l'égalité » entre les sexes
Dans cette photo : François Hollande
Eva Joly a signé aujourd'hui le « pacte pour l'égalité » entre les sexes. Elle souhaite notamment de cette manière « lutter contre la précarité salariale dont sont majoritairement victimes les femmes ».
A lire aussi


La candidate d’Europe Écologie-Les Verts (EELV) à la présidentielle, Eva Joly, a signé aujourd’hui le « pacte pour l’égalité » entre les sexes. À l’origine de ce pacte, annoncé au grand public le 3 mars dernier, un réseau féministe nommé « Laboratoire de l’égalité », composé de plusieurs associations dont la Coordination française pour le lobby européen des femmes (CLEF), Osez le féminisme et Femmes solidaires.

Par le biais de ce pacte, les féministes réclament notamment une suspension du financement des partis qui ne respectent pas la parité. Elles souhaitent aussi que l’égalité salariale devienne une « priorité nationale » avec un plan de résorption des inégalités salariales en cinq ans, une interdiction des contrats à temps très partiel de moins de 16 heures, une réforme du congé parental et un rallongement du congé paternité. Après la signature de ce pacte au Sénat et une rencontre avec les employées de l’hôtel Novotel des Halles à Paris, Eva Joly a déclaré dans un communiqué que « nous, les femmes, gagnons toujours moins que les hommes à compétence égale, nous subissons les temps partiels, nous assumons toujours les charges domestiques ». Elle a également ajouté qu’ « au travail, dans la représentation politique, à la maison, les femmes doivent se battre. Mon parcours est celui d’un combat incessant pour cette égalité. Du Sénat au Novotel, les inégalités sont insupportables : je veux une nouvelle étape pour l’égalité ». Eva Joly a en revanche fait part de sa « fierté » que son parti « ait un groupe paritaire au Sénat », « une femme à la candidature à la présidence » et « une femme première secrétaire ». Cela prouve en effet selon elle « toute la détermination à briser le plafond de verre en politique, mais aussi en entreprise ou dans la fonction publique ».

À noter que ce « pacte pour l’égalité » a déjà été signé par l’ensemble des candidats à la primaire socialiste, notamment par son vainqueur, François Hollande. Il a également été proposé à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle de 2012.

Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)

VOIR AUSSI

L’égalité hommes-femmes à l’ordre du jour de la présidentielle
Martine Aubry signe le Pacte pour l'Egalité hommes/femmes
Eva Joly, candidate d'Europe Écologie-Les Verts pour 2012
Jean-François Copé s'engage pour la parité au Parlement
Marie-Jo Zimmermann : son combat pour la parité
Fonction publique : bientôt des quotas de femmes ?