Une Française sur deux vote pour la grève du sexe

Une Française sur deux vote pour la grève du sexe
Une Française sur deux vote pour la grève du sexe
La grève la plus suivie dans l'histoire ne concernera ni les retraites ni les bas salaires, mais le partage des tâches ménagères entre hommes et femmes. D'après un sondage OpinionWay pour Meetic, une Française sur deux est favorable à la grève du sexe pour imposer l'aspirateur à son conjoint.
A lire aussi
NRJ Music Awards 2011 : comment voter pour la "chanson française de l'année" ?
musique
NRJ Music Awards 2011 : comment voter pour la "chanson...


Le concept est vieux comme une pièce d’Aristophane –Ve siècle av. J.-C. Faire vœu d’abstinence le temps d’avoir gain de cause s’impose comme une arme de plus en plus plébiscitée par les femmes. Dans « Lysistrata », une armée de femmes se soulevait pour mettre fin à la guerre entre Athènes et Sparte, en faisant la grève du sexe. Des siècles plus tard, elles ne se battent plus pour faire revenir leur guerrier de mari à la maison, mais pour lui faire tenir un balai ou une éponge dans la main… Une revendication plus que populaire, puisque 51% des femmes déclarent être prêtes à se mettre hors service sur le plan sexuel pour imposer le partage des tâches ménagères, selon un sondage OpinionWay réalisé pour Meetic.

Les Françaises seraient donc prêtes à renoncer aux câlins pour éviter le repassage ? Les choses ne sont pas si simples, puisque l’étude montre que ce sont surtout les célibataires (61%) qui plébiscitent ce mode d’action offensif, par rapport aux femmes en couple (46%), plus enclines à dialoguer avec leur amoureux… Du côté des hommes, on peut se réjouir que 41% jugent potentiellement efficace la méthode de la grève du sexe. Mais là encore, les mâles en couple sont moins partants pour renoncer aux galipettes du dimanche soir, 39% approuvent la méthode, contre 44% des célibataires.

En attendant que les féministes françaises s’emparent de la question, les Colombiennes d’un village reculé ont eu gain de cause cet été pour la construction d’une route, grâce à l’abstinence imposée à leurs hommes. En 2001, des femmes turques avaient également initié une grève du sexe pour exiger l’aide des hommes dans la corvée d’eau, fait divers qui a inspiré le réalisateur Radu Mihaileanu pour son film « La Source des femmes » (sortie le 2 novembre 2011).

Crédit photo : BananaStock

VOIR AUSSI

« La Source des femmes » : éloge du féminin par Radu Mihaileanu
Grève du sexe, outil de négociation ?

Belgique : la grève du sexe pour mettre fin à la crise
Quelle est la « bonne » taille d'un pénis ?