Trophée Roses des Sables : en avant pour la 12e édition

Trophée Roses des Sables : en avant pour la 12e édition
Trophée Roses des Sables : en avant pour la 12e édition
Jeudi sera donné le coup d'envoi du douzième Trophée Roses des Sables. Une nouvelle fois, quelque 300 femmes devront rallier le sud de la France au Maroc à bord de motos, 4x4, quads et autres deux-roues.
A lire aussi


Exclusivement réservé aux femmes, le Trophée Roses des Sables, dont le coup d’envoi sera donné jeudi, est une compétition issue de la pure tradition des rallyes raids africains. A bord de 4x4, de quad, de buggy ou de motos, 183 équipages (soit plus de 300 participantes) venus de France, du Québec, de Suisse, de Monaco, de Belgique, d’Espagne et même des Etats-Unis devront rallier le sud de la France au Maroc.  

Mais plus qu’un événement sportif, le rallye, qui fête ses 12 ans cette année, est avant tout une aventure solidaire. En effet, l’organisation s’est notamment rapprochée de l’association Enfants du désert afin de venir en aide aux enfants défavorisés du désert marocain. Dans ce cadre, chaque équipage doit acheminer 50 kg de matériel au minimum (produits d’hygiène, de puériculture, vêtements, jouets, fournitures scolaires…). L’année dernière, la générosité des Roses avait été de taille : elles avaient acheminé 21 tonnes de matériel, contre 15 tonnes en 2010.

Les participantes ont également la possibilité de parrainer un enfant. Il s’agit de prendre en charge ses frais de scolarité pendant un an (renouvelable) et de rester en contact avec cet enfant et sa famille pendant toute la durée du parrainage. A ce jour, pas moins de 54 enfants ont eu la chance d’être parrainés. Combien d’heureux les Roses feront-elles cette année ? Réponse le 19 octobre, jour de l’arrivée du trophée à Marrakech.

Voir le site du Trophée Roses des Sables


VOIR AUSSI

Trophée Roses des Sables 2011 : notre équipage à 3 mois du départ
Trophée Roses des Sables : notre équipage à 24 heures du départ
Trophée Roses des Sables : « Rentrerons-nous au bivouac chaque soir ? »
Deux « terrafémines » au Trophée Roses des Sables