Des pancartes sur l'affaire DSK lors de la «marche des salopes» à Londres

Des pancartes sur l'affaire DSK lors de la «marche des salopes» à Londres
Des pancartes sur l'affaire DSK lors de la «marche des salopes» à Londres
Plusieurs milliers de femmes et quelques hommes ont défilé à Londres ce samedi pour revendiquer la liberté de s'habiller comme elles le souhaitent et protester contre les agressions sexuelles.
A lire aussi
A Rueil-Malmaison, 3 femmes dénonçant une pancarte sexiste convoquées par la police
News essentielles
A Rueil-Malmaison, 3 femmes dénonçant une pancarte...

La «marche des salopes» («slut walk» en anglais) est un mouvement né à Toronto au Canada qui avait déjà rassemblé 3 000 personnes à Toronto ainsi que 2 000 à Boston en mai dernier.

Le mouvement s'est formé suite aux déclarations d'un policier, Michael Sanguinetti, faite en janvier dernier où, lors d'une conférence auprès d'étudiant, il conseillait, aux femmes d' «éviter de s'habiller comme des traînées si elles ne voulaient pas se faire agresser».

Le défilé londonien, qui a compté plusieurs milliers de femmes et des hommes venus soutenir leur cause, a eu lieu le même jour que l'anniversaire de la reine et a emprunté les plus grandes artères de Londres, de Piccadilly Circus à Trafalgar Square.

Les femmes portaient des tenues volontairement provocantes (corsets et bas résille pour certaines, burqa, joggings et pantalons pour d’autres).

On a pu apercevoir des pancartes faisant référence à l'affaire DSK : «Nous sommes toutes des femmes de chambre» ou « femme contre le viol ».

D'autres marches comme celle-ci sont programmés dans les semaines à venir, notamment à New Delhi en juin. A Paris, elle a eu lieu en mai mais n'a rassemblé qu'une centaine de personnes.

VOIR AUSSI

DSK : Le harcèlement désormais sanctionné au FMI

Les 343 salopes 40 ans plus tard...

Viol conjugal : Le Collectif féministe contre le viol lance une campagne choc