Roms : des conditions de vie très précaires selon Médecins du Monde

Roms : des conditions de vie très précaires selon Médecins du Monde
Roms : des conditions de vie très précaires selon Médecins du Monde
Après un an d'expulsion massive de Roms en France, Médecins du Monde dénonce la poursuite des reconduites à la frontière, mais également les conditions précaires dans lesquelles vivent les Roms aujourd'hui.
A lire aussi


Alors que 9 000 des 15 000 Roms vivant en France ont été expulsés l'année dernière, l'organisation non gouvernementale Médecins du Monde dénonce dans un rapport à paraître aujourd'hui, l'attitude de la France qui continue les reconduites à la frontière et les conditions précaires dans lesquelles vivent actuellement les Roms.
L'ONG affirme que la politique d'expulsion de la France n'a pas réduit le nombre de Roms de nationalité roumaine ou bulgare vivant sur le territoire français, car une fois expulsés ils sont, en tant que citoyens européens, tout à fait libres de revenir. Mais ces allers et retours « condamnent les Roms à des conditions de vie extrêmement précaires : ils vivent dans des bidonvilles ou des squats, dans des caravanes délabrées ou des cabanes pour la plupart sans eau et sans électricité », selon l'organisation.
Absence d'eau potable, de toilettes et de ramassage des déchets mais aussi forte mortalité néo-natale et infantile, Médecins du Monde alerte aussi sur les dangers d'incendies, d'effondrement, d'épidémies et de saturnisme dont peuvent être victimes les Roms.


Voir l’exposition PARIAS - les Roms en Europe par Médecins du Monde

(Source : lepoint.fr)

Crédit photo : Alain Keler/MYop

Géraldine Bachmann

VOIR AUSSI

Être une femme rom en Roumanie
Immigration : le rapport 2011 d’Amnesty International charge la France

Accès aux soins : le Sénat aggrave le cas des sans-papiers