Trophée Roses des Sables 2011 : notre équipage à 3 mois du départ

Trophée Roses des Sables 2011 : notre équipage à 3 mois du départ
Trophée Roses des Sables 2011 : notre équipage à 3 mois du départ
Le 6 octobre, le raid 100% féminin du Trophée Roses des Sables prendra la route vers le Maroc. Le but ? Acheminer en 4x4 plusieurs tonnes de dons humanitaires vers les enfants du désert. Terrafemina, partenaire de l'aventure, a décidé de suivre un équipage pendant toute la durée du rallye. Présentations, état d'esprit et préparation de " la marmaï du désert ", à 3 mois du grand départ.
A lire aussi


Partenaire du Trophée Roses des Sables, Terrafemina a sélectionné un équipage dynamique et attaché aux valeurs de l'engagement et de la solidarité, baptisé " la marmaï du désert ". Maïtena LACOSTE a 37 ans, elle est kinésithérapeute à Camblanes en Aquitaine, elle fait équipe avec son amie Marie-Hélène GABARD, 50 ans, infirmière à Camblanes.

Terrafemina : Comment a débuté l'aventure du Trophée Roses des Sables pour vous deux ?

Maïtena : Le déclic a eu lieu lors du départ du 4L Trophy en 2010. Dans notre village, le fils d'une de nos amies y participait, et nous sommes tous allés voir les jeunes quitter la France à bord de leur 4L. C'était formidable. Ensuite nous avons suivi le raid sur Internet, et j'ai vu une annonce sur le site pour le Trophée Roses des Sables. Je nous ai inscrites tout de suite, puis j'ai appelé Marie-Hélène, qui a dit oui aussitôt !
Marie-Hélène : Oui, c'est vrai qu'elle ne m'a pas vraiment laissé le choix. Mais ce rassemblement de jeunes avec leurs dons pour le Maroc nous avait vraiment donné envie, il y avait une ambiance gaie et communicative, on avait envie de partir avec eux.

TF : Qu'est-ce qui vous attire dans cette aventure : les gros 4x4 ou le voyage dans le désert ?

Maïtena : C'est surtout l'aventure humanitaire avec le côté fun. L'engagement solidaire, nous l'envisageons toutes les deux de plus en plus dans nos professions – je suis kinésithérapeute et Marie-Hélène est infirmière. Je suis déjà donatrice pour quelques associations, et je parraine des enfants – un au Kenya et un en Colombie. Et avec l'association Kinés du monde, je fais du parrainage de kinés, qui s'en vont former d'autres thérapeutes dans les pays qui en ont besoin.

TF : Comment vous préparez-vous au raid dans le désert marocain ? Avez-vous déjà conduit un 4x4, franchi une dune de sable ?

Marie-Hélène : Nous avons notre permis de conduire ! (rires) Nous n'avions jamais touché le volant d'un 4X4 avant le stage de formation à Narbonne en juin. Je pense que nous avons appris l'essentiel, le week-end était très bien organisé entre les parties théoriques et le passage à la pratique. Maintenant nous savons monter et descendre une dune, nous orienter sur une carte et avec une boussole, changer une roue et vérifier les niveaux, et plein d'autres détails mécaniques sur les 4x4...

TF : La formation a-t-elle fait naître quelques appréhensions...?

Marie-Hélène : Non, pas du tout, ce n'est quand même pas le Paris-Dakar ! Toutes les deux nous avons hâte de nous ensabler pour devoir se désensabler ! Je dirais presque que nous sommes trop détendues, il faut sûrement s'attendre à des surprises ! (rires)
Maïtena : Pour la préparation physique, nous faisons du vélo. Je suis un peu plus sportive que Marie-Hélène, mais elle va s'y mettre pour être en bonne forme...

TF : Pour participer au Trophée Roses des Sables, chaque équipe doit réunir 7500 euros et 50 kilos de dons pour l'association Enfants du Désert (matériel scolaire, produits d'hygiène, produits de puériculture, vêtements, chaussures, jouets...). Où en êtes-vous dans votre budget ?

Marie-Hélène : Il nous reste un mois pour trouver encore 1300 euros, et nous allons les trouver ! Notre démarchage de sponsoring a été relativement efficace. Nous avons réussi à faire participer notre coiffeuse, des restaurants de notre village –Camblanes-et-Meynac, Aquitaine-, certains de nos patients, le magasin Leroy Merlin, et même notre mutuelle ! Nous leur proposons de mettre leur logo sur notre voiture, et de garder des stickers pendant un an sur nos voitures professionnelles. Nous avons vendu des kilomètres à 1 euro, des cours de massage, et bientôt des roses des sables à déguster... Les gens sont toujours très heureux de pouvoir nous aider, même un petit peu.
Maïtena : La vente de chechs proposée par l'organisation du Trophée a aussi très bien marché dans le village : on achète un lot de chechs à 4 euros pièce et on les revend le prix qu'on veut en gardant la marge. Nos patients en ont acheté pour toute leur famille. Dans le village tout le monde porte nos chechs maintenant !

Pour suivre la préparation de Maïtena et Marie-Hélène ou les soutenir, visitez leur site :
La marmaï du désert