Comment jardiner quand on n’a pas vraiment la main verte

Comment jardiner quand on n’a pas vraiment la main verte
Comment jardiner quand on n’a pas vraiment la main verte
Vous adorez les plantes mais arrivez (tour de force) à faire mourir un cactus ? Bonne nouvelle : votre situation n'est ni grave, ni désespérée. Voici quelques solutions pour choper la main verte.
A lire aussi

Suivre méticuleusement les instructions

La règle la plus logique et la plus simple... Et pourtant ! Si vous arrosez "à vue de nez", "de temps en temps" votre plante, elle risque, au choix, d'être noyée (un arrosage intensif peut faire mourir les racines) ou d'être désechée. Si c'est une demi-bouteille d'eau toutes les deux semaines, on s'y tient. Et en cas de doute, on redemande au fleuriste ou on consulte les sites internet, souvent bien documentés, des jardineries en ligne.

Y aller petit à petit

Un guitariste débutant voudra jouer les solos les plus techniques de hard rock, mais devra se contenter de mélodies simples avant de gagner en expérience. Pareil pour l'aspirant jardinier, qui devra revoir à la baisse ses ambitions de jardin "comme au château de Versailles".

>> le jardinage rend heureux ! <<

Bien potasser

Vous serez peut-être étonnés du nombre de revues et de livres dédiés au jardinage de loisir. N'hésitez pas à y glaner quelques conseils. Deux références en la matière : le Jardinage pour les Nuls et le Jardinage des paresseuses.

>> Et si je prenais un cours de city-jardinage ? <<

Prendre des cours de jardinage

Il n'en existe pas que pour les professionnels. A Paris, par exemple, l'Ecole de Breuil propose des formations pour débutants, et surtout pour tous les usages : de l'aménagement d'un balcon citadin à la culture nourricière pour un jardin partagé.