Un nouveau lieu de prière pour les musulmans

Alors que de nombreux musulmans sont contraints de prier dans la rue chaque semaine, faute de place dans les mosquées de la région parisienne, un nouveau lieu de culte d'une capacité de 2 700 personnes doit ouvrir ce vendredi.
A lire aussi


Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant l'a annoncé à plusieurs reprises depuis dimanche dernier : il n’y aura « plus de prière de rue dès le 16 septembre ». Et pour cause, un nouveau lieu de culte à destination des musulmans ouvre ce vendredi dans une ancienne caserne du nord de Paris.
Car si la France compte 2,1 millions de « musulmans déclarés », selon l'Insee, les lieux de prière qui leur sont destinés restent très insuffisants sur le territoire. Résultats, depuis plusieurs années, le trop-plein de fidèles est contraint de prier, chaque semaine, dans les rues du quartier de la Goutte d’or à Paris et à Marseille, notamment.
Un accord a donc finalement été conclu, mercredi soir, entre l’État et les représentants des communautés musulmanes. Le réaménagement de l’ancienne caserne du boulevard Ney, qui abrite deux grandes salles de 750 m² et 600 m², devrait donc permettre d’accueillir près de 2 700 personnes. Une solution provisoire en attendant l’inauguration, en 2013, d’un institut des cultures d’Islam d’une superficie de 4 000 m² dont la construction a été confiée à l’architecte Yves Lion.

Avec AFP
Crédit photo : AFP/Archives

VOIR AUSSI

Foi : 36% des Français croient en Dieu
Dossier Religion et Internet
Quand les femmes font bouger les religions
Ramadan 2011 : la fin du mois de jeûne aujourd'hui