Niches fiscales : les services à la personne épargnés

Niches fiscales : les services à la personne épargnés
Niches fiscales : les services à la personne épargnés
Alors qu'un récent rapport de l'Inspection générale des finances remet en cause l'intérêt de certaines niches fiscales, Valérie Pécresse vient d'annoncer que les avantages concernant l'emploi d'une personne à domicile seraient maintenus.
A lire aussi


Le 27 août dernier, un rapport de l’Inspection des finances pointait du doigt le coût et l’inefficacité de certaines niches fiscales, parmi lesquelles celles relatives aux services à la personne. Et, alors que dans un climat d’austérité ces dernières semblaient vouées à disparaître, la ministre du Budget, Valérie Pécresse, vient d’annoncer le maintien des avantages sociaux liés à l’emploi à domicile mais aussi aux retraites.
« Cette niche fiscale sur les emplois à domicile, il y a des centaines de milliers d'emplois derrière. Nous ne la supprimerons pas », a ainsi déclaré la ministre sur les antennes de la chaîne d’informations I-Télé.
Quant à l’abattement de 10 % sur le montant des pensions et des retraites, pour des raisons de « cohésions sociales », il ne devrait pas être remis en cause par le gouvernement.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Heures supplémentaires : vers un rabotage des exonérations de charges ?
Dette de la France : toutes les mesures du plan de rigueur
L’Etat ne fera plus de cadeaux de mariage
Les week-ends d’intégration dans le viseur de Valérie Pécresse