Crise : nouveau plan d'austérité présenté par François Fillon

Crise : nouveau plan d'austérité présenté par François Fillon
Crise : nouveau plan d'austérité présenté par François Fillon
Dans cette photo : François Fillon
Le Premier ministre, François Fillon, dévoilera aujourd'hui les mesures de son nouveau plan d'austérité. Ces mesures, telles que la hausse de la TVA, la mise à contribution des grandes entreprises ou encore la réduction des dépenses de l’Etat, devraient permettre de dégager 6 à 8 milliards d’euros.
A lire aussi


Le Premier ministre, François Fillon l’avait annoncé dès samedi : « ce sera l’un des budgets les plus rigoureux depuis 1945 ». Le chef du gouvernement doit en effet dévoiler ce midi, au cours d’une conférence de presse qui suivra un conseil des ministres (exceptionnellement décalé), un nouveau plan d’austérité. Ce plan, le second en moins de trois mois, est présenté comme « un plan d’équilibre des finances publiques ». Selon François Baroin, ministre de l’Economie, ce ne « sera pas une addition de mesurettes symboliques ». L’objectif de ce tour de vis est donc de permettre à la France de respecter ses engagements financiers internationaux et de conserver son précieux triple A. Grâce à ce plan de rigueur, l’Etat pourrait réussir à dégager entre 6 et 8 milliards d’euros.

Parmi ces mesures, on trouve une hausse de la TVA, relevée de 5,5% à 7% (voire même jusqu’à 9%) pour la restauration. Cette augmentation pourrait aussi concerner le bâtiment et les emplois à domicile. Autre mesure évoquée, une surtaxe exceptionnelle sur l’impôt des sociétés, visant les grands groupes (à partir de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires). Concernant les dépenses de l’Etat, des mesures « d’exemplarité » seront annoncées, telles que la baisse de 3% des dotations des pouvoirs publics, comme le souhaite pour l’Assemblée nationale son président Bernard Accoyer, ou l’augmentation de la réserve de précaution du budget, qui passerait de 6 à 10 milliards d’euros. La Sécurité sociale sera également mise à contribution puisque la hausse des dépenses de santé pourrait être réduite à +2,5%. Pour terminer, et selon le site du journal « Les Echos », le passage progressif de l’âge légal de la retraite de 60 à 62 ans pourrait être accéléré et se faire en 2016 ou 2017 au lieu de 2018, date prévue initialement. A noter que l’hypothèse d’une deuxième journée de solidarité a finalement été abandonnée par François Baroin, cette mesure étant trop risquée sur le plan politique.

Syndicats
et opposition ont vivement réagi à l’annonce de ces mesures, François Hollande estimant qu’une hausse ciblée de la TVA serait « une preuve de l’inconstance, de l’incohérence de la politique qui est menée depuis 2007 ».
Pour présenter ce nouveau plan d’austérité aux Français, François Fillon sera ce soir sur le plateau du journal de 20h de TF1.

Alexandre Roux

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Déficit : cinq autres mesures d'austérité à l’étude
Crise de la dette : « La France est sur la corde raide »
Dette de la France : toutes les mesures du plan de rigueur