TVA, prix du gaz, allocations : ce qui change ce 1er juillet

TVA, prix du gaz, allocations : ce qui change ce 1er juillet
TVA, prix du gaz, allocations : ce qui change ce 1er juillet
Plusieurs mesures adoptées par le gouvernement entrent en application ce lundi 1er juillet. Gaz, soins médicaux CMU, téléphonie, vont connaître quelques petits changements. Des évolutions qui s'inscrivent, pour certaines d'entre elles, directement au coeur du quotidien des français.
A lire aussi
Prix, salaires, aides : les changements au 1er janvier 2012
salaire
Prix, salaires, aides : les changements au 1er janvier 2012


Prix du gaz en hausse, prix des appels téléphoniques en baisse

La facture de gaz va un peu s'alourdir. En effet, les tarifs réglementés de GDF Suez augmentent de 0,5% ce lundi. Une première hausse depuis le mois de janvier qui en définitive devrait permettre de protéger le pouvoir d'achat des abonnés comme l'a annoncé la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Delphine Batho : « Cette nouvelle formule correspond mieux aux coûts de GDF Suez et contribue à faire baisser les prix. Ainsi, le pouvoir d'achat des ménages est mieux protégé, sans fragiliser la sécurité d'approvisionnement. »

Le coût des appels téléphoniques passés en Europe sera désormais moins cher. Un consommateur en déplacement pourra effectuer un appel facturé au maximum 24 centimes hors taxe la minute. Recevoir un appel coûtera 7 centimes hors taxe la minute, et l'envoi de SMS, 8 centimes. Consulter ses emails coûtera 45 centimes maximum comme le détaille le site internet Le Point. 

TVA en hausse pour certains services à domicile

À la demande de Bruxelles, la TVA va augmenter de 7 à 19,6% sur certains services à la personne. Cette hausse de la TVA concernera les cours à domicile (autres que le soutien scolaire), les travaux de jardinage, l'assistance informatique, l'entretien et la vigilance temporaires des résidences principales et secondaires. La réduction d'impôt et le crédit d'impôt en faveur de l'emploi de salariés à domicile restent en vigueur.

Le plafond des ressources prises en compte pour bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) va être relevé de 8,3%. Ce nouveau plafond permettra à 750 000 personnes de devenir bénéficiaires de cette protection santé.


Les CDD de courte durée taxés et allocations chômage en hausse

Dans le secteur professionnel, les CDD de courte durée vont être taxés pour favoriser le recours aux CDI. Les contrats de type CDD de moins d'un mois subiront une hausse de la cotisation patronale à l'assurance chômage de 4 à 7%. La taxe sera de 5,5% pour les CDD d'une durée comprise entre 1 et 3 mois.

Les personnes au chômage verront leur allocation mensuelle augmenter de 7 à 17 centimes par jour, s'élevant ainsi à 28,38 euros. Une légère augmentation dont bénéficieront prés d'1,5 millions de chômeurs.


Les frais de fourrière augmentent, les commerces s'éteignent la nuit

En cas de mauvais stationnement, et de l'enlèvement du véhicule, les frais de fourrière seront désormais plus chers. L'enlèvement pour les voitures de particuliers sera facturé 115,10 euros auquel il faudra ajouter 6,10 euros par jour de garde.

Bureaux, commerces et bâtiments non résidentiels tels que les magasins seront privés de lumière entre 1h et 7h du matin. L'objectif de cette mesure : bannir les éclairages inutiles pour réaliser une économie de 200 millions d'euros équivalant à la consommation annuelle de 750 000 ménages. Dans une démarche écologique, cela permettra également de limiter le taux d'émission de 250 000 tonnes de CO2.

Camille Coutant

VOIR AUSSI

Comment réduire sa facture de carburant ?
Médicaments génériques : la sécurité sociale impose une baisse des prix
Quotient familial : comment ça marche ?