Rentrée scolaire 2013 : Vincent Peillon veut des fournitures moins chères

Rentrée scolaire 2013 : Vincent Peillon veut des fournitures moins chères
Rentrée scolaire 2013 : Vincent Peillon veut des fournitures moins chères
Avant même le début des vacances marquant la fin de l’année scolaire 2012/2013, le ministre de l’Éducation s’attaque au problème du poids, de plus en plus important, des fournitures scolaires sur le budget des parents d'élèves. Dans une circulaire diffusée jeudi, Vincent Peillon appele les enseignants à prêter une attention particulière à cette liste de matériels afin d’en réduire au maximum le coût.
A lire aussi
Rentrée scolaire 2012 : Peillon promet un enseignant par classe
emploi
Rentrée scolaire 2012 : Peillon promet un enseignant par...


À quatre mois de la rentrée scolaire 2013, le ministre de l’Éducation s’empare déjà de la question des fournitures scolaires dont le coût, année après année, ne cesse d’augmenter pour les ménages français. Vincent Peillon a donc attiré l’attention des équipes éducatives, par le biais d’une circulaire intitulée « Développement des pratiques d’achat responsables » publiée jeudi, les exhortant à « prêter une attention particulière aux listes de fournitures qu’elles demandent aux parents » et à la cohérence de ces dernières.

L’objectif de l’initiative est clair : « Préserver le pouvoir d'achat des familles les plus modestes en permettant une meilleure maîtrise des dépenses de rentrée. Sans nuire à la qualité de l'enseignement, l'attention portée à la composition et au coût de cette liste doit contribuer à favoriser l'égalité des chances et à éviter les risques d'exclusion scolaire », précise le document, signé de la main même de Vincent Peillon. Pour illustrer les recommandations du ministère, la circulaire s’accompagne d'une liste-type des fournitures de base (cahiers grands et petits formats, stylos à billes de différentes couleurs, pochette de crayons de couleurs, etc.) à laquelle viennent s'ajouter d'autres listes en fonction du niveau scolaire. En primaire, il faudra par exemple prévoir, en plus, un cahier de texte, un agenda au collège ou du papier à dessins pour le lycée.

Des initiatives pour payer moins cher

Le ministère invite par ailleurs les écoles à soutenir les bonnes pratiques et initiatives locales, telles que les bourses aux fournitures ou les achats groupés qui peuvent aider à réduire de manière significative le budget des fournitures scolaires. Dans la Somme, le collège Béranger de Péronne fait figure d’exemple en ayant déjà commencé la préparation de la « bourse 2013 » dont le principe est simple. Les adhérents, qui ont jusqu’au 25 juin pour se faire connaître, passent leur commande de fournitures auprès des fournisseurs et, avantage de l’achat en « gros », bénéficient de prix plus compétitifs. Autre astuce que les parents connaissent bien pour réaliser quelques économies sur ce poste de dépenses : le recyclage. D’une année à l’autre, de nombreuses fournitures comme les trousses, cartables, règles, rapporteur, classeurs ou calculatrice, peuvent en effet être réutilisées par le même enfant ou transmis à son cadet.

VOIR AUSSI

Allocation de rentrée scolaire 2012 : les papas séparés réclament les aides
Rentrée 2013 : activités, recrutement et formation des profs... ce qui va changer à l'école
Fournitures scolaires : allégez votre facture chez Emmaüs
Allocation de rentrée scolaire : tout savoir sur ce coup de pouce du gouvernement aux familles