Les Français et l'héritage

Les Français et l'héritage
Les Français et l'héritage
Alors que plus de 3 millions de Français ont déjà rédigé leur testament, plus d’un Français sur cinq aurait déjà été impliqué dans des conflits liés à l’héritage. C’est ce qu’indique un récent sondage BVA. Des désaccords qui concernent principalement les plus fortunés.
A lire aussi

Un sondage BVA intitulé « Les Français et l’héritage » révèlent que les questions d’héritages sont souvent sources de conflits dans les familles françaises. Ainsi, selon l’étude, 22 % des Français auraient déjà connu des disputes à ce sujet, que celles-ci les impliquent directement ou non. Très logiquement, les personnes les plus fortunées et celles appartenant à une catégorie socioprofessionnelle élevée, sont les plus concernées.
Des conflits, qui paradoxalement, ne se déclenchent pas uniquement au décès du légataire et à l’ouverture de la succession. En effet, 3 % des personnes interrogées on déjà envisagé de déshériter un membre de leur famille.
L’étude constate que les Français sont mal informés sur ces questions. Ainsi, très peu d’entre eux connaissent leurs droits ou les taux d’imposition sur leurs successions. Ils sont pourtant plus de 3 millions et demi à avoir rédigé leur testament.

VOIR AUSSI

La dépendance financée par nos héritages ?
Donations et successions envers des proches sans parenté