Comment le mois de naissance de votre enfant impacte votre niveau de vie

Comment le mois de naissance de votre enfant impacte votre niveau de vie
Comment le mois de naissance de votre enfant impacte votre niveau de vie
Parce que le calendrier des aides sociales n'est pas calqué sur les besoins réels des familles, les enfants nés en janvier seraient défavorisés par rapport à ceux nés entre septembre et décembre, souligne la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) dans une étude qu'elle vient de publier.
A lire aussi
Les 10 do et don't de la vie de bureau au mois d’août
Mag
Les 10 do et don't de la vie de bureau au mois d’août


Les calendriers d’aides sociales créeraient des inégalités. Selon une étude de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), un enfant né en début d'année serait défavorisé par rapport à celui né en fin d’année. En effet, ces prestations sociales et familiales sont soit liées à l’année civile pour la fiscalité ou à l’âge des enfants pour l'accueil des jeunes enfants, mais pas forcément adaptés aux besoins des parents.

>> Places en crèche à Paris : 5 astuces pour en obtenir une plus facilement <<

Ainsi, qu’ils soient nés le 1er janvier ou le 31 décembre, les enfants de 2014 ne seront pris en compte fiscalement que début 2015, entraînant déjà une première inégalité. Mais, ce n'est pas tout : les aides de garde s’arrêtent au troisième anniversaire de l’enfant. Or, on sait que l’entrée en école maternelle ne se fera qu'en septembre, soit pour un enfant né en janvier : 9 mois plus tard.

Accès inégalitaire aux places en crèche

C’est, par exemple, le cas du complément de libre choix du mode de garde (CMG) divisé par deux à partir des 3 ans de l’enfant et du complément de libre choix d'activité (CLCA) -pour deux enfants ou plus- versé seulement jusqu’à son troisième anniversaire .

>> Garde d'enfant : Avez-vous pensé à la crèche interentreprise ? <<

Et si pour les crèches, le barème reste le même jusqu’à l’entrée à l’école de l’enfant quel que soit son âge, on sait qu’il est plus facile d’obtenir une place en période de rentrée scolaire qu’à d’autres moments de l’année. L’accès y serait donc là aussi inégalitaire...