Education Nationale : 400 plateformes de suivi pour aider les "décrocheurs"

Education Nationale : 400 plateformes de suivi pour aider les "décrocheurs"
Education Nationale : 400 plateformes de suivi pour aider les "décrocheurs"
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Un élève qui sort du système scolaire sans avoir de diplôme est appelé "un décrocheur". L'Education Nationale vient de rendre publique une enquête de près d'un an menée sur ces jeunes laissés pour compte. Les chiffres sont inquiétants.
A lire aussi
Violences sexistes et sexuelles : c'est quoi cette nouvelle plateforme de signalement ?
News essentielles
Violences sexistes et sexuelles : c'est quoi cette...

Un recensement de l’Education Nationale effectué entre juin 2010 et mars 2011 indique que 254 000 jeunes de plus de seize ans ont quitté le système scolaire sans diplôme. Ces jeunes laissés pour compte également appelés « décrocheurs » inquiètent le ministère de l’Education Nationale, surpris par l’importance de ces chiffres.

Le Président Nicolas Sarkozy avait fait de l’absentéisme scolaire un des axes principaux de sa politique en matière d’éducation.

Le Ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel, a prévu de mettre en place 400 plateformes de suivi dès la rentrée prochaine afin de remettre sur les bons rails ces jeunes en difficulté.

Pour le moment, une partie de ces jeunes est suivie par les missions locales mais environ 180 000 d’entre eux sont « perdus dans la nature ».

Il faut renouer les liens et les faire accéder à un diplôme ou à une solution pour avoir une qualification avec des stages, des formations et un suivi.

Autre enseignement notable de cette enquête, 47% des « décrocheurs » sont des filles.

VOIR AUSSI

Harcèlement scolaire : Luc Chatel veut humaniser l'école

Luc Chatel veut suivre les élèves en décrochage scolaire

Un malus pour les collèges présentant trop de redoublements

Education : Luc Chatel s’attaque à l’innumérisme