La Sécu veut réduire les séjours en maternité en renforcant le suivi lors du retour à la maison

La Sécu veut réduire les séjours en maternité en renforcant le suivi lors du retour à la maison
La Sécu veut réduire les séjours en maternité en renforcant le suivi lors du retour à la maison
D’après « Le Figaro », l’Assurance-maladie étudierait la possibilité de réduire les séjours en maternité. Une réforme qui permettrait d’économiser 280 millions d’euros par an.
A lire aussi



Raccourcir les séjours en maternité après l’accouchement, c’est l’une des pistées étudiées pour générer des économies dans le cadre du plan d’économies dans la santé. Selon Le Figaro, un rapport de l’Assurance-maladie étudié ce jeudi 26 juin propose en effet de réduire l’hospitalisation de jeunes mères d’une journée afin d’économiser 280 millions d’euros par an.

En France, une femme est en effet hospitalisée en moyenne 1,2 jour de plus que dans les autres pays développés pour un accouchement par voie basse, soit 4,2 jours contre 3 jours, rappelle l'Assurance-maladie. Or, si la patiente est accompagnée lors de son retour à la maison avec son bébé « réduire la durée du séjour en maternité est possible », précise le rapport.

Un programme pour accompagner les jeunes mères après l'accouchement

Depuis 2010, le programme Prado, soit Programme d'accompagnement du retour à domicile, propose aux mamans qui viennent d’accoucher – sans complication, d’un enfant unique – de rentrer chez elles plus tôt, tout en bénéficiant d’un suivi à domicile de deux visites minimum assuré par une sage-femme libérale de leur choix. D'abord lancé dans plusieurs régions, ce programme s'est généralisé à la France entière en 2013. La Sécu a cependant toujours nié que ce programme avait également pour but de réaliser des économies en encourageant les jeunes mères à quitter plus tôt la maternité. 

En mars 2013, allant à contre-courant de cette tendance, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis pour la première fois des recommandations concernant les durées des séjours à la maternité en fonction de l’accouchement. Elle a préconisé un séjour de 72 heures minimum après un accouchement naturel et de 96 heures minimum pour un accouchement par césarienne. La HAS a néanmoins également mis l’accent sur le suivi des jeunes mamans une fois rentrées chez elles, recommandant que celles-ci choisissent un professionnel référent pour cette période souvent délicate avant leur accouchement.