Tout savoir sur le chou

Tout savoir sur le chou
Tout savoir sur le chou

Chou-fleur, rave, rouge, frisé, vert ou de Bruxelles… Le chou se décline dans nos assiettes à l’infini, et d’une soupe à une choucroute, il ne perd pas ses qualités nutritives. Léger, il augmente aussi la satiété : aucune raison de se priver ! Tour d’horizon sur les vertus du chou et mise au point sur la fameuse « soupe au chou ».

A lire aussi

Pourquoi manger du chou ?

Avec ses 22 Kcal aux 100 grammes, le chou figure parmi les chouchous de celles et ceux qui font attention à leur ligne. Comme la majorité des légumes, il est pauvre en glucides, en protéines et en lipides mais riche en eau et en fibres. Le chou est également une source intéressante de vitamines :
- La vitamine K, qui contribue à la fabrication de protéines nécessaires pour la coagulation du sang et la formation des os.
- La vitamine C : une belle assiette fournit la moitié des apports quotidiens recommandés.
- La Vitamine B9 ou acide folique, essentielle notamment lors du premier trimestre de la grossesse pour la division cellulaire et la formation du système nerveux de l’embryon.
C’est aussi une source de fer, de potassium et d’antioxydants dont la provitamine A et la vitamine E
A titre d'exemple, une portion 200 g de chou vert couvre la totalité des besoins en provitamine A et un quart de ceux en vitamine E.

Les variétés de chou

Tout comme le brocoli, le navet, le radis ou encore le cresson, le chou appartient à la famille des crucifères. La saison du chou est l’automne et l’hiver : d’octobre à mars. Il en existe de nombreuses variétés : chou blanc, chou vert (pour la soupe au chou), chou rouge (le plus riche en antioxydants), chou de Bruxelles, chou-rave, chou pommé (pour la choucroute), chou-fleur, chou frisé… Mais les plus fréquemment consommés sont le chou-fleur et le chou pommé.

Comment choisir le chou ?

Pour être mangé cru, le chou doit être choisi ferme, lourd et serré.
Lorsqu’il est cuit, le chou est plus digeste après avoir été « blanchi », c'est-à-dire bouilli quelques instants dans un grand volume d'eau. On conseille ensuite de le faire cuire à la vapeur.
Le chou pommé se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur, tandis que le chou frisé et les choux de Bruxelles doivent être consommés rapidement.

Zoom sur le chou-fleur

Ce légume formé de tiges ramifiées terminées par les « florettes », se cultive presque à toutes les saisons selon les variétés. D’un point de vue nutritionnel, il est pauvre en calories (24 Kcal /100 g), et riche en fibres (2,5g/100g) qui aident au transit intestinal. Mais les substances soufrées qu’il renferme dégagent à la cuisson de l’hydrogène sulfuré qui peut être responsable de flatulences chez les personnes sensibles des intestins.

Cuisson du chou-fleur

Pour qu’il soit plus digeste, le chou-fleur doit être « blanchi », c’est-à-dire plongé quelques minutes dans l’eau bouillante sans couvrir, ce qui permet d’éliminer la plupart des substances soufrées. Il peut ensuite être cuit à la vapeur (5 à 10 min), ou dans un grand volume d’eau (non bouillante), entre 10 et 15 minutes maximum, pour préserver ses qualités nutritionnelles.
Astuce : pour éviter que le chou-fleur ne prenne une coloration jaune lors de la cuisson dans une eau un peu calcaire, ajoutez un peu de jus de citron dans la casserole. Et petite astuce de grand-mère pour éviter les odeurs à la cuisson : ajouter un croûton de pain dans la casserole.

Le chou-fleur se conserve quelques jours au réfrigérateur, et plus longtemps dans un Tupperware hermétique. On peut aussi le congeler après avoir blanchi et bien égoutté les bouquets.

Le Vrai-Faux sur la soupe au chou

Conçu il y a plusieurs dizaines d’années, le régime « soupe au chou » consiste à limiter, pendant 7 jours, ses repas à la consommation de chou sous forme de soupe, accompagné parfois d’autres légumes et de fruits. C’est un régime restrictif, hypocalorique qui permet de perdre du poids très rapidement en « brûlant les graisses ».
Mais que savez-vous vraiment de ce régime ?

Avec ce régime, je ne mange que des légumes et de fruits, donc aucun risque pour ma santé !
FAUX
Ce régime, en excluant de nombreux aliments, peut entraîner des carences nutritionnelles importantes : protéines, lipides, glucides, calcium et différentes vitamines sont aux abonnés absents. De plus, la soupe au chou provoque de nombreux désagréments : maux de ventre, flatulences, altération de l’état général, fatigue.
Si malgré tout, vous entamez un régime de la sorte, une cure ne doit pas durer plus d’une semaine et un supplément vitaminique est préconisé. Consultez votre médecin !

L’effet yoyo n’apparaît pas après un régime type « soupe au chou »
FAUX
La reprise du poids est quasi-inévitable après une perte de poids rapide !
Comme après n’importe quel régime, il est primordial de stabiliser son poids en mangeant un peu de tout sans excès tout en se faisant plaisir.
Mais n’oubliez pas : rien ne vaut une alimentation variée et équilibrée au quotidien pour maintenir un poids idéal et être en bonne santé.

Idées Recettes
Chou vert émincé à l’ail
Salade Crudifleur
Chou rouge, petits navets et échalotes aux myrtilles
Tatin de chou et de pomme
Achards de légumes

VOIR AUSSI

Les féculents, le bon carburant
Nutrition : tout savoir sur les fruits secs
Grossesse : limiter la prise de poids pendant les 3 premiers mois