Orgasmes, préliminaires, fantasmes : ce que pensent les femmes

Orgasmes, préliminaires, fantasmes : ce que pensent les femmes
Orgasmes, préliminaires, fantasmes : ce que pensent les femmes
Quel rapport les femmes entretiennent-elles avec le sexe ? Dans son enquête publiée ce jeudi « Les femmes, le sexe et l'amour », le psychiatre sexologue Philippe Brenot a interrogé 3 404 femmes hétéros. Fantasmes, orgasmes, préliminaires, les réponses sont étonnantes…
A lire aussi
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour les femmes
News essentielles
Les États-Unis parmi les dix pays les plus dangereux pour...


3 404 femmes hétéros ont accepté de raconter au psychiatre et sexologue Philippe Brenot comment elles vivaient leur sexualité. Ces réponses, le chercheur les a compilées dans un livre de 300 pages sobrement intitulé « Les Femmes, le sexe et l’amour », en librairie jeudi.

Quelques chiffres retiennent l’attention et tordent le cou aux idées reçues. Les femmes ne sont que trois sur quatre à avoir régulièrement des orgasmes lors du rapport sexuel (17 % toujours et 56 % souvent). Ce qui ne signifie pas pour autant qu’elles n’ont pas une vie sexuelle épanouie puisqu’une sur quatre estime l’orgasme peu important (23 %) ou pas important du tout (3 %) lors du rapport. Reste que la moitié des femmes interrogées dit avoir déjà simulé l'orgasme. La faute à ce maudit culte de la performance, cette injonction à jouir, dénoncée par l’auteur de l’enquête.
Côté préliminaires, elles sont 80% à dire les aimer. A la question « Avez-vous des préliminaires suffisamment longs ? », 70% des femmes répondent « oui ». La durée moyenne des prémices ? Douze minutes. Autre chiffre intéressant, selon le sexologue : 60% des femmes disent être plutôt actives lors des préliminaires et 67% ne pas ressentir de pudeur ou de gêne.
L’enquête fait la part belle aux fantasmes, 71% des femmes confient en avoir. « Les fantasmes sont une source intérieure d’excitation certainement nécessaire à une libre sexualité », estime Philippe Brenot. L’un des premiers rapportés par les femmes met en scène leur compagnon ou leur mari.
Dernier chiffre étonnant, la moitié des femmes pensent que sexe et sentiments ne sont pas forcément liés, et plus de la moitié des femmes ne trouvent pas leur sexe « beau et désirable ».

Crédit photo : Comstock

VOIR AUSSI

Couple et sexualité : pourquoi consulter un sexologue ?
Sexe : Pourquoi les femmes simulent ?
Sexe : les hommes préfèrent le faire en amazone
Troubles de la sexualité : le désir féminin passé au scanner
Rêves érotiques : les orgasmes de notre subconscient