La sexualité des ados inspirée des scènes de sexe à l'écran

La sexualité des ados inspirée des scènes de sexe à l'écran
La sexualité des ados inspirée des scènes de sexe à l'écran
Plus un adolescent est exposé précocement à des scènes osées au cinéma ou à la télévision, plus il serait susceptible de démarrer jeune sa vie sexuelle et de multiplier les partenaires ; c'est la conclusion d'une étude parue mercredi dernier dans Psychology Science.
A lire aussi
"Des sexes et des femmes", l'exposition parisienne qui explore le genre
News essentielles
"Des sexes et des femmes", l'exposition parisienne qui...


Les adolescents s’inspirent plus ou moins consciemment des scènes osées vues au cinéma ou à la télévision pour développer leur vie sexuelle. C’est ce que confirme, sans grande surprise, une étude publiée dans la revue Psychology Science et menée par des psychologues américains auprès de 1 228 enfants âgés de 12 à 14 ans : plus un adolescent aura été exposé à des scènes de sexe dans des films, plus il sera susceptible de développer une vie sexuelle jeune, avec de multiples partenaires.

Les chercheurs du Dartmouth College (New Hampshire) ont débuté l’enquête en demandant à des enfants d’identifier les films qu'ils avaient vus dans une liste de 50 titres pris au hasard, parmi lesquels « American Beauty » ou « American Pie ». Les films sélectionnés étaient classés par les chercheurs en fonction de leur contenu à caractère sexuel, allant du baiser aux relations sexuelles.

Les mêmes adolescents ont à nouveau été questionnés six ans plus tard, sur leur sexualité. Il s’est avéré qu’en plus d’avoir une activité sexuelle plus jeune et avec plus de partenaires, les ados qui avaient vu des films contenant des scènes de sexe appuyées étaient moins susceptibles de mettre des préservatifs lors de rapports sexuels occasionnels. Les films visionnés par les adolescents ne font en effet que rarement mention de protection ou de contraception. Les auteurs déduisent que les ados peuvent calquer leurs comportements intimes sur ceux des films et avoir des difficultés à différencier ce qu’ils voient à l’écran de ce qu’ils devront réellement vivre.

« Les parents doivent limiter les contenus à caractère sexuel que leurs enfants voient dans les films », estime le professeur Ross O'Hara, chargé de l'étude.

(Source : doctissimo.fr)
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Faut-il initier les ados à la sexualité ?
« La première fois de Sarah » : comment parler de sexualité aux ados ?
Le porno chez les ados : ça se passe sur smartphones