Comment réussir sa nuit de noces ? Le jeu des 7 péchés capitaux

Comment réussir sa nuit de noces ? Le jeu des 7 péchés capitaux
Comment réussir sa nuit de noces ? Le jeu des 7 péchés capitaux
Dans cette photo : Edith Piaf
Votre nuit de noces est unique, en tout cas avec cet époux là ! Après une folle journée de fête, il est temps de conclure. Comment résister aux 7 pêchés capitaux pour bien démarrer une lune de miel ?
A lire aussi

1- La luxure

Tout au long de la journée, votre mari tout neuf vous a... impressionné par son élégance, ému lors de l'échange des alliances, amusé sur la danse du cheval. Et voilà qu'il vous allume durant un slow lascif : résistez ! Pour éviter un mauvais remake de « Dirty Dancing » devant Mamie et vos collègues préférés, ne cédez pas à l'appel de la sensualité sur la piste. Et abstenez-vous d'une pause trop coquine dans le parc avant l'heure H. Gardez votre (son) énergie, ça vous servira plus tard.

2- La gourmandise

Légèrement pompette, ça passe. Carrément alcoolisée, bonjour les dégâts ! L'enterrement de vie de jeune fille est fait pour ça, mais c'était la semaine dernière. Le jour des noces, c'est modération, même dans l'assiette. La pratique du kamasutra est incompatible avec le régime 10 000 calories...

3- La colère

La mauvaise surprise redoutée est arrivée. Le traiteur a raté les amuse-bouches, le DJ s'est trompé de musique d'accueil ou votre cousine a gaffé durant le discours ? Qu'importe ! C'est votre mariage et personne n'a le droit de le gâcher. Pas même vous. On arrête de marmonner et on se détend : zen.

4- L'avarice

A peine arrivée dans la chambre nuptiale, la curiosité vous pousse à compter les chèques généreusement offerts par les invités ? Ce vilain défaut risque de vous coûter cher. Soit le montant insuffisant vous mettra de mauvaise humeur, soit la somme rondelette fera fantasmer votre cher et tendre sur la Chevrolet Camaro Cabriolet qu'il « pourrait » acheter. Mauvais plan pour la suite.

5- La paresse

Harassée, vous êtes tentée d'oublier l'étape démaquillage ? Faites un effort. Pour Lui, qui est loin d'apprécier le goût de la poudre de riz sur votre visage. Pour vous, qui évitez une demande de divorce au réveil. Car votre mine défaite et le regard barbouillé de mascara risqueraient de lui donner comme une envie de pendaison... sans la crémaillère !

6- L'envie

Enfin prêts, vous passez aux choses sérieuses ; alors évitez les sujets qui fâchent. La déclaration du genre « Mon amour, fais-moi un bébé, là tout de suite ! » : oubliez. Monsieur vient à peine de franchir une étape, laissez-lui le temps de digérer. Sauter un double obstacle serait pur caprice. N'allez pas le câbrer !

7- L'orgueil

Votre homme est un dieu... Du stade, au lit, dans le business. Vous aussi. D'ailleurs, votre couple a inventé l'Amour : à côté, Edith Piaf et son boxeur Marcel, c'est une amourette. Sartre et Simone de Beauvoir ? Une complicité cérébrale, tout au plus. Alors que vous, c'est « Autant en emporte le vent » et « Stars Wars » réunis pour l'éternité. Il est votre terre d'attache, vous êtes son univers ! Bon, on l'a compris, vous êtes heureux et c'est tant mieux. Mais il faut redescendre, là. Et accepter les potes qui débarquent pour la « tradition du pot de chambre des jeunes mariés »! Allez, mettez votre orgueil de citadine BC-BG de côté et dites-vous que c'est « vintage ».

Au jeu des 7 pêchés capitaux, vous avez les cartes en main pour assurer toute la nuit. Toute la vie ?