Un vibromasseur et un bouquin, l'orgasme assuré ?

Un vibromasseur et un bouquin, l'orgasme assuré ?
Un vibromasseur et un bouquin, l'orgasme assuré ?
Pour explorer la dualité entre le corps et l'esprit féminin, l'artiste Clayton Cubitt a filmé des femmes jouissant en pleine lecture, sous l'effet d'un vibromasseur. Aux frontières de l'érotisme et de l'art conceptuel, le projet baptisé « Hysterical Literature » a fait des millions de vues sur YouTube depuis l'an dernier.
A lire aussi


Une vidéo en noir et blanc de 6 à 10 minutes, une femme qui lit à haute voix (Walt Whitman, Toni Morrison, Bret Easton Ellis...), tranquillement et posément, jusqu’à ce que sa voix hésite, les expressions de son visage changent sous la pression du plaisir, et que la lecture soit tout à fait interrompue par un orgasme incontrôlé. Du porno chic ? Non, de l’art. 

Un combat entre le corps et l’esprit

On apprend sur Rue 89 que le projet Hysterical Literature est l’œuvre du photographe Clayton Cubitt, originaire de la Nouvelle-Orléans et basé à Brooklyn. Cette série de vidéos a été vue par 16 millions de personnes dans le monde et notamment sur YouTube depuis 2012. Et pour cause, l’artiste n’a pas cherché à faire une peinture réaliste du plaisir et du corps féminin, il a choisi des femmes plutôt jeunes et plutôt jolies… Son objectif ? Mettre en scène et restituer l’érotisme qui naît du combat entre le corps et l’esprit dans la sexualité féminine.

Le photographe cherche en fait à renouveler le genre du portrait féminin, en contournant en même temps les clichés sur les poses et expressions féminines du plaisir. Pourquoi la lecture ? « Parce que les femmes ont en général une relation au texte écrit que les hommes n’ont pas », explique Cubitt.  Pour Solé, jeune femme de la session 6, l’expérience reste inoubliable : « c’est la meilleure chose que j’aie faite dans ma vie ». La preuve en images :



Hystériques mais réalistes...

Avec le titre de son projet, l'artiste fait clairement allusion à la lecture en tant que puissant instrument d’émancipation des femmes, ces dévoreuses de roman qu’on qualifiait volontiers d'« hystériques » lorsque leurs appétits sexuels étaient un peu trop aiguisés... Quant à dire que le projet Hysterical Literature sert la cause des femmes et de la connaissance de leur sexualité, il n’y a qu’un pas qu’on ne franchira pas. On voudrait vous faire croire qu’un bouquin et un vibromasseur suffisent à nos sens en alerte pour provoquer un fabuleux orgasme. Et on vous ment.

VOIR AUSSI

Lybrido : un Viagra féminin très prometteur sur le marché en 2016 ?
Frigidité féminine : une souffrance et des solutions
Sexe : le désir des hommes est-il différent du désir des femmes ?