Les femmes américaines sont aussi infidèles que les hommes

Les femmes américaines sont aussi infidèles que les hommes
Les femmes américaines sont aussi infidèles que les hommes
Aux États-Unis, l'égalité entre les femmes et les hommes se joue aussi sur le plan de ... l'infidélité. Les Américaines seraient de plus en plus nombreuses à tromper leur conjoint, selon une étude réalisée par l'Organisation de recherche sociale, affiliée à l'Université de Chicago, et relayée par le site Bloomberg. La raison ? Notre époque et les sites de rencontres faciliteraient les relations extraconjugales.
A lire aussi
Une pétition dénonce les différences de tarifs entre femmes et hommes chez le coiffeur
News essentielles
Une pétition dénonce les différences de tarifs entre...


De plus en plus de femmes américaines joueraient la carte de l’infidélité envers leur partenaire, selon une étude menée par l’Organisation de recherche sociale affiliée à l'Université de Chicago, et relayée par le site Bloomberg.

Celle-ci révèle que sur la période 1991-2010, les Américaines sont 40% plus nombreuses à avouer être infidèles, contre 10% il y a 20 ans, et 14,7% en 2010.

Les femmes se sentent plus libres de tromper leur partenaire

D'après les chercheurs, si les femmes sont aujourd'hui moins fidèles, c'est que les temps ont changé. Et les femmes aussi. Il leur est désormais plus facile d'aller voir ailleurs qu'il y a vingt ans. « Les femmes qui possèdent leur propre travail ont moins à perdre après un divorce sur le plan économique, et les réseaux sociaux ont rendu les relations extraconjugales plus faciles », explique un sociologue de l'Université de Montgomery dans des propos relayés par le Huffington Post.

Par ailleurs, précise l'étude, certaines femmes n'aiment pas se limiter à un partenaire unique et multiplient ainsi les rencontres. « Davantage de femmes se sentent libres de tromper leur partenaire parce que les conséquences économiques ne sont pas aussi terribles qu'auparavant où plus de femmes restaient à la maison », explique ainsi Pepper Schwart, sociologue à l'Université de Washington.

Sans oublier la floraison des sites de rencontres, notamment extraconjugaux, qui, en accélérant le processus de rencontre, inciteraient à l'adultère.


Elodie Cohen Solal


VOIR AUSSI

Infidélité : 5 signes qui prouvent que vous êtes prêtes à le tromper
Infidélité : baiser, câlin, message... les signes qui ne trompent pas
Infidélité : le Top 5 des excuses pour retrouver son amant ou sa maîtresse