Vidéo : comment l'orgasme féminin illumine le cerveau

Vidéo : comment l'orgasme féminin illumine le cerveau
Vidéo : comment l'orgasme féminin illumine le cerveau
Des scientifiques américains viennent de réaliser une vidéo, grâce à l'IRM, montrant l'activité du cerveau durant l'orgasme féminin. Une expérience qui pourrait s'avérer utile dans le traitement de certains troubles sexuels.
A lire aussi
Noël 2013 : Laetitia Casta a illuminé les Champs-Élysées - vidéo
noel
Noël 2013 : Laetitia Casta a illuminé les Champs-Élysées...


Voici une vidéo qui devrait nous permettre d’en savoir un peu plus sur le toujours très mystérieux orgasme féminin. Une équipe de chercheurs américains, menée par le professeur Barry Komisaruk (université de Rutgers dans le New Jersey), vient en effet de réaliser, grâce à l’IRM, une vidéo montrant l’illumination du cerveau durant l’orgasme féminin. On y voit donc, de face puis de profil, l’activation progressive du cerveau d’une femme de 54 ans au cours d’une « autostimulation » (masturbation). Le cerveau, initialement au repos (en rouge) s’illumine petit à petit (en jaune) au cours de la stimulation pour finalement terminer presque totalement illuminé au moment du pic orgasmique (en blanc). D’après les conclusions de cette étude, l’activation du cerveau débute donc dans les parties sensorielles génitales en raison de l’autostimulation. Elle continue ensuite au niveau du système limbique qui concerne les émotions et la mémoire pour finalement se propager jusqu’à l’appareil de récompense et de plaisir du cerveau.

Même s’ils sont souvent décriés car jugés non prioritaires, ces travaux pourraient permettre aux chercheurs d’avancer dans la connaissance des processus psychologiques de l’excitation. Des progrès qui seraient plutôt utiles pour résoudre certains blocages. Surtout quand on sait que, d’après la dernière grande enquête sur la sexualité des Français réalisée en 2006, 7% des femmes admettent avoir des difficultés à atteindre l’orgasme. Ce genre d’expérience pourrait de plus être bénéfique pour l’industrie pharmaceutique en lui fournissant une évaluation quantifiable de l’effet de certains médicaments destinés à lutter contre les troubles du désir et de l’orgasme. Cela pourrait également leur permettre de mieux comprendre les possibles interactions entre la montée de l’excitation cérébrale et certaines maladies ou traitements.

Voir la vidéo


Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Comment obtenir et reconnaître un orgasme ?
Je pense donc je jouis !
Sexo : Et si on échographiait le point G ?

L’INFO DES MEMBRES

IRM : Le classement par région des meilleurs équipements et des délais d’attente
Un accouchement sous IRM, le progrès de la médecine