Elle retouche son corps sur Photoshop pour lutter contre le body shaming

Chessie King, l'influenceuse qui lutte contre le body shaming
Chessie King, l'influenceuse qui lutte contre le body shaming
Chessie King est une influenceuse qui lutte quotidiennement contre le body shaming sur Instagram. Cette fois-ci, elle dévoile une vidéo dans laquelle elle modifie son corps et son apparence en fonction des reproches que les internautes peuvent faire sur son corps.
A lire aussi
À New Delhi, une brigade de motardes lutte contre les agressions sexuelles
News essentielles
À New Delhi, une brigade de motardes lutte contre les...

Sur les réseaux sociaux, les critiques sont (bien malheureusement) trop faciles. Chessie King, une instagrammeuse aux 340 000 abonnés, lutte quotidiennement contre le body shaming qu'elle subit sur Instagram. Lassée qu'on lui reproche d'avoir des trop grosses cuisses, des seins trop petits ou encore des sourcils mal épilés, la jeune femme a décidé de ne pas se laisser faire.


En partenariat avec Cybersmile, une association qui lutte contre le cyberharcèlement, Chessie King a posté des photos d'elle au naturel, en demandant l'avis des internautes. L'objectif était de montrer les effets néfastes que les critiques peuvent avoir sur les adolescents, notamment sur les réseaux sociaux.

Dans la vidéo réalisée par l'influenceuse, un logiciel modifie petit à petit son apparence, en fonction des critiques qu'elle peut recevoir sur les photos et les vidéos qu'elle postait sur son compte Instagram.

Ses bras sont trop gros ? Elle les réduit à l'extrême. Sa bouche est trop petite ? Elle la fait gonfler. À la fin, sa silhouette a totalement disparu pour lancer place à un corps horrible et déséquilibré. Pourtant, cette nouvelle image représente la "femme parfaite" selon les internautes.

Sur Instagram, la jeune femme déclare "Si on changeait notre corps à chaque fois que quelqu'un nous critique, nous ressemblerions tous à des monstres".

L'acceptation de soi

Sur le site de Cybersmile, Dan Raisbeck, co-fondateur de l'organisation, explique : "l'image du corps est un point important pour beaucoup de personnes. Nous espérons que cette campagne va aider les gens à comprendre que les jugements des autres ne les définissent pas et qu'ils peuvent être fier d'eux et de leur singularité".

Symbolisée par le hashtag #trollingisugly ("troller c'est moche"), cette campagne prône le body positive. Au delà de cette action, Chessie King est reconnue pour son engagement pour l'acceptation de soi et de son corps.

Au quotidien, elle poste des photos d'elle sans artifice et prouve avec des avant/après édifiants à quel point les photos que l'on peut voir sur Instagram ne reflètent pas la réalité. Et surtout, que l'on peut être très belle et sexy, même avec des bourrelets et de la cellulite.

Elle confie : "J'ai travaillé avec Cybersmile sur cette campagne pour faire passer un message important. Les critiques peuvent affecter n'importe qui, une adolescente de 16 ans qui a 100 followers comme une célébrité suivie plus d'un million de fois. J'ai pu lire tellement de reproches depuis ces 6 derniers mois, depuis que je suis sur Instagram. Il faut évoquer l'impact négatif des haineux sur internet".

À voir
Aussi