Le déficit public de la France devrait déraper selon Bruxelles

Les dernières prévisions de la Commission européenne tablent sur un déficit public français autour de 4% du PIB, un chiffre qui s'éloigne de l'objectif des 3% de François Hollande. Ce dernier a réaffirmé qu'il prendra « les décisions qui s'imposent » afin de tenir ses promesses.
A lire aussi
L'égalité salariale dans le monde évolue "beaucoup trop lentement" selon l'OCDE
News essentielles
L'égalité salariale dans le monde évolue "beaucoup trop...


Selon les dernières prévisions de Bruxelles, le déficit de la France l'an prochain devrait atteindre 4,2% du PIB, un chiffre qui s’éloigne de l'objectif de 3% auquel le socialiste s’était engagé. D’après l’analyse de Bruxelles, le chômage élevé devrait peser sur la croissance car il aura « un impact négatif sur la propension à consommer » des Français. Par ailleurs, cette même analyse souligne que la dette publique française devrait continuer à augmenter, passant de 85,8% du PIB en 2011 à 90,5% cette année et 92,5% en 2013.

Michel Sapin, responsable du projet présidentiel de François Hollande, a immédiatement assuré à l'AFP que l'objectif de 3% de déficit en 2013 était maintenu. En outre, il a assuré que les prévisions de Bruxelles sont « le reflet de la politique menée jusqu’à présent par le président Nicolas Sarkozy et son gouvernement ». François Hollande a expliqué que ce dérapage n’est pas pour lui une surprise et a indiqué qu’il prendrait « les décisions qui s’imposent » afin de tenir les engagements de la France en matière de finances publiques.

Alexandra Gil

(Sources : AFP et lefigaro.fr)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Sommet de Bruxelles : un plan anticrise pour l'Europe
Hollande président : Merkel ne veut pas renégocier le pacte budgétaire européen
Sommet européen : tourner la page de la crise de la dette ?
Prévisions de l'Unedic : hausse de son déficit et du chômage en 2012
Sommet social : 430 millions d'euros annoncés pour relancer l'emploi