Hénin-Beaumont : de nouveaux faux tracts soulèvent la colère de Mélenchon

Hénin-Beaumont : de nouveaux faux tracts soulèvent la colère de Mélenchon
À Hénin-Beaumont, l'affrontement entre le Front de Gauche et l'extrême-droite connaît encore un épisode : de nouveaux faux tracts, dont un grimant Jean-Luc Mélenchon en Adolf Hitler, ont été distribués.


À trois jours du premier tour des législatives, la bataille entre les candidats fait rage à Hénin-Beaumont, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. En cause cette fois, deux nouveaux faux tracts anonymes distribués dans la circonscription et sur les réseaux sociaux, dont l’un présentant Jean-Luc Mélenchon affublé de la moustache et de la coiffure d’Adolf Hitler. Un document que le leader du Front de Gauche a immédiatement imputé à « l’extrême-droite », en visant indirectement le Front National. « Comme ce sont des tracts anonymes, tant qu'on n'en a pas pris un sur le fait, ils disent que c'est pas eux. Si j'avais accusé Mme Le Pen d'avoir fait distribuer le tract en arabe, (...) elle aurait dit « c'est pas moi » », a-t-il déclaré à l’AFP. « Tant qu'on les attrape pas, on a droit à ça », a-t-il poursuivi.

Une source de tensions qui arrive une semaine après l’histoire d’un premier faux tract Front de Gauche édité par le FN, illustré du portrait de Jean-Luc Mélenchon et accompagné d'une citation extraite de son discours de Marseille du 14 avril : « Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb », suivi de la mention « Votons Mélenchon », traduite dans un arabe approximatif.

Le directeur de campagne de Mme Le Pen, Bruno Bilde, a assuré que le FN n’était pas responsable de ce nouveau tract : « n'importe qui a pu le faire, y compris le Front de Gauche », a-t-il dit à l'AFP. « Ici, sur le terrain, je n'en ai pas vu une seule » de ces fiches, a-t-il ajouté, menaçant d'assigner M. Mélenchon en diffamation.

Marie-George Buffet (Parti communiste) a estimé dans un communiqué que « la feuille de choux distribuée actuellement contre Jean Luc Mélenchon est abjecte. Pas seulement à l'encontre de Jean-Luc, mais aussi eu égard à la mémoire de tous ces hommes et femmes victimes du nazisme et disparus dans ces camps de la mort que les auteurs de l'ignominie n'hésitent pas à instrumentaliser ».

VOIR AUSSI

Sondage Législatives 2012 : la gauche se maintient en tête
Élections législatives 2012 : les enjeux du « troisième tour »
Sondage Législatives 2012 : la gauche favorite mais plus de voix pour la droite

comments powered by Disqus