UEPS: Christiane Taubira soulève une polémique en s'affichant auprès des frondeurs

UEPS: Christiane Taubira soulève une polémique en s'affichant auprès des frondeurs
UEPS: Christiane Taubira soulève une polémique en s'affichant auprès des frondeurs
Christiane Taubira, toujours Garde des Sceaux dans le gouvernement Valls 2, soutient-elle les « frondeurs » du PS très critiques à l'égard du gouvernement ? La ministre a rendu visite aux trublions du Parti samedi 30 août, et dit en « assumer les conséquences ». Obligeant Manuel Valls et les cadres du Parti à éteindre l'incendie.
A lire aussi
Mariage gay et adoption pour tous : un couple réagit à l'annonce de Christiane Taubira
mariage & pacs
Mariage gay et adoption pour tous : un couple réagit à...

Invitée par des parlementaires, Christiane Taubira ne s'est en réalité rendue que quelques minutes, tout au plus, dans une réunion en marge des Universités d'Été du PS à La Rochelle. Elle ne s'y est même pas exprimée. Et pourtant, sa seule présence a été perçue comme un message par les sympathisants du parti, semant la zizanie en guise d'ouverture des Universités d'Eté du PS. Les frondeurs avaient pour but de publier justement ce samedi une tribune dans laquelle ils réclament « un plan d'urgence » face à une politique gouvernementale jugée trop complaisante à l'égard des organisations patronales.

Christiane Taubira, une frondeuse, elle aussi ?

« Je prends ma part et j'assume les conséquences » de cette visite, a estimé Christiane Taubira, citée par l'Express à sa sortie de l'amphithéâtre. Et de surenchérir, citée cette-fois-ci par le Journal Du Dimanche: « Nous avons laissé les Français perdre le moral, c’est- à- dire ne plus penser qu’il y a un espoir dans ce pays, ne plus croire en leur avenir alors que ce pays a des potentialités extraordinaires ». Sentant le vent tourner, notamment après la démission/limogeage de trois ministres du gouvernement Valls I, les « frondeurs » ont également scandé « Et vive et vive, et vive la gauche » en introduction du discours de Cambadélis. Et celui-ci de rétorquer que « c'est un très beau slogan », particulièrement lorsqu'il s'agit de « ne pas diviser » le parti.

Les remous se font également sentir du côté de l'opposition. Eric Woerth, cité par le blog UMP du Monde a ainsi estimé qu'il s'agissait « clairement une provocation car en venant à cette réunion, elle a voulu montrer que la ligne politique du gouvernement n'est pas partagée par tous les ministres ». « Provocation », le mot est également dans la bouche de plusieurs cadres de l'UMP, comme dans celle du député Daniel Fasquelle. Frank Riester, l'un des rares députés UMP à avoir voté la loi sur le Mariage Pour Tous, estime de son côté que l'épisode « montre que le changement de gouvernement n'a pas réglé la question de la ligne au PS ».

À voir
Aussi