Nadia Copé : des rémunérations par son mari via l'Assemblée et des interrogations

Nadia Copé : des rémunérations par son mari via l'Assemblée et des interrogations
Nadia Copé : des rémunérations par son mari via l'Assemblée et des interrogations
Au lendemain de la présentation d'un audit explosif sur les comptes de l'UMP au bureau politique de l'UMP, Mediapart affirme que Nadia Copé, l'épouse du député-maire de Meaux, serait salariée à l'Assemblée nationale depuis six ans. L'entourage de l'ex-président de l'UMP évoque un « rôle de conseil ». Des révélations qui interviennent trois jours après celles du JDD qui a affirmé, dimanche 6 juillet, que l'UMP aurait payé 24 000 euros de billets d'avion à Mme Copé.
A lire aussi
Rejoué : cette association écolo donne une seconde vie aux jouets
News essentielles
Rejoué : cette association écolo donne une seconde vie...


Trois jours après la polémique sur le paiement de billets d'avion par l'UMP à Nadia Copé, le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne) est une nouvelle fois au coeur de la polémique. Mediapart affirme, mercredi 9 juillet, que l'épouse de l'ancien président de l'UMP est salariée de l'Assemblée nationale depuis des années « sur un poste d'assistante parlementaire », indique le site fondé par Edwy Plenel. Ainsi, Nadia Copé, serait rémunérée sur fonds publics, depuis six ans. Son salaire n'excéderait pas le plafond légal de 4 750 euros bruts mensuels réservés à un collaborateur dit « familial ».

La psychologue pour enfants assistante parlementaire

L'entourage de l'ancien patron de l'UMP, qui n'avait jamais évoqué pareille collaboration, contacté par Mediapart évoque « un rôle de conseil ». Et le site d'investigation de s'interroger sur les « compétences » et la « plus-value » que peut apporter la salariée du Palais Bourbon, régulièrement présentée comme une « psychologue pour enfants ».

Au lendemain de la présentation en bureau politique de l'audit financier faisant état d'une dette abyssale de 74,5 millions d'euros, les projecteurs sont de nouveau braqués sur l'entourage de Jean-François Copé. Le Journal du Dimanche avait révélé, dimanche 6 juillet, que Nadia Copé, l'épouse de l'ancien président de l'UMP, mis en cause dans l'affaire Bygmalion, aurait bénéficié de billets d'avion, payés par le parti.

« Règlements de comptes personnels »

Jean-François Copé a dénoncé, dans un communiqué publié sur Facebook (extrait disponible ci-dessous) ce mercredi, « les règlements de compte personnels (qui) rendent l'UMP inaudible ». L'ex-président a critiqué la nouvelle direction collégiale mise en place après son départ, le 27 mai : « Au lieu de cet indispensable travail d'opposition et de proposition, ce sont hélas des souhaits de vengeance et des rancoeurs personnelles qui semblent d'abord être à l'esprit de certains membres de l'UMP ».

Selon Europe 1, le parti serait en passe de diligenter une enquête interne pour établir qui est à l'origine de ces « fuites ».




À voir
Aussi