Parité aux législatives 2012 : les femmes sont sous-représentées

Par Marion Roucheux
Publié le 21 mai 2012

Parité aux législatives 2012 : les femmes sont sous-représentées

Parité aux législatives 2012 : les femmes sont sous-représentées

© AFP/Archives
Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Sur les 6 591 candidats qui se présentent aux élections législatives, on compte seulement 40% de femmes. Une bien faible proportion, en chute par rapport à 2007.


Pour la première fois, un gouvernement affiche une composition strictement paritaire. 17 femmes sur 34 ministres : le nouveau président de la République François Hollande a tenu sa promesse de campagne. En revanche, alors que les listes sont closes depuis le 18 mai, les préfectures disposent des noms des 6 591 prétendants aux élections législatives, parmi lesquels ont compte seulement 2 641 femmes. Soit une proportion de 40%, inférieure aux 41,6% de candidates en 2007.

Cette année, l’UMP a ainsi investi moins de 30% de femmes candidates tandis que le MoDem frôle les 40%. En revanche, à gauche, on se réclame d’une parité parfaite hommes-femmes dans les candidatures. Du côté des petites formations politiques, la parité est également scrupuleusement respectée. Ainsi, dans le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin ou le Parti de gauche, l’égalité hommes-femmes est assurée, et chez Debout La République de Nicolas Dupont-Aignan on compte même plus de femmes (159 candidates contre 146). Un respect des règles qui est quasiment indispensable pour ces formations moins importantes, pour qui les sanctions financières en cas de non parité pèsent lourdement.

De lourdes sanctions financières

La loi impose en effet aux partis politiques de présenter un nombre égal d'hommes et de femmes, avec un écart maximal de 2%. Si une formation présente 25% de femmes contre 75% d'hommes, elle voit alors l’aide publique dont elle bénéficie réduite de 25%.

En 2007, le PS avait investi 45,2% de femmes, engendrant ainsi une dotation publique annuelle diminuée de 500 000 euros, tandis que l’UMP écopait d’un manque à gagner de près de 4 millions d’euros en ne présentant que 26% de candidates.

Reste que la répartition paritaire dont se fendent certains partis ne concerne que les candidats et n’est en aucun cas garante d’une parité appliquée aux 577 députés qui seront élus. En effet, nombreuses sont les femmes à avoir été investies sur des circonscriptions difficiles à gagner pour leurs partis et presque assurées d’une défaite ; ce qui est entre autres le cas des candidates UMP de Paris, qui n’ont été investies sur aucune circonscription gagnable à coup sûr pour la droite.

En 2007, seules 107 candidates avaient été élues, pour 577 sièges de députés, soit 18,5% de femmes.

Crédit photo : AFP/Archives/La députée socialiste Elisabeth Guigou (G) et la première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry le 15 mai 2012 à Paris

VOIR AUSSI

Législatives 2012 : Dati laisse la place à Fillon à Paris
Sondage Législatives 2012 : la gauche favorite mais plus de voix pour la droite
Législatives 2012 : où sont les femmes ?
Législatives 2012 : Mélenchon se présente à Hénin-Beaumont contre le FN

Voir aussi :  parité    elections    france   
 

Commenter

9 commentaires

country33 - 21/05/12 12:39
Bien entendu avec tous les décistements qui se passe dans les régions , je ne suis pas étonnée j'ai entendu ça mais elles ne veulent pas se prendre de déculottées.
omaha - 21/05/12 12:39
c'est une réalité en effet, mais quoiqu'il en soit la parité est respectée au niveau des membres du gouvernement
alexandrine - 21/05/12 12:42
C'est un peu dommage je me serais imaginée au contraire à une plus grande participation des femmes, cependant je suis très fière que la parité existe dans ce nouveau gouvernement.
omaha - 21/05/12 12:44
moi aussi je m'en réjouis alexandrine, Hollande a vraiment tenu parole sur ce coup là
sandrine6405 - 21/05/12 17:53
Je comprends que les femmes n'aient pas forcément envie de faire de la politique quand je vois comment elles sont traités par leurs collègues hommes
omaha - 21/05/12 20:46
Les femmes sont des laisser pour compte dans beaucoup de domaines et même en politique. On leur fait une petite place quand on a besoin d’elle pour faire remonter l’opinion publique envers un parti
syl106 - 22/05/12 10:28
Je vois que l'UMP préfère payer 4 millions d'euros que de respecter la loi sur la parité...
country33 - 11/06/12 06:43
Alors si la loi impose aux partis politiques de présenter un nombre égal d'hommes et de femmes c'est très loin d'être suivi et ne le sera jamais .
country33 - 01/11/12 15:04
Il faut dire que les homologues masculins ne veulent pas laisser leurs places pour que les femmes accèdent à des postes startégiques, ils se garde cette place pour eux.

Entreprises partenaires

Fermer