10 livres feel good à dévorer tout au long de l'été

10 livres feel good à emporter dans votre valise pendant les vacances d'été
10 livres feel good à emporter dans votre valise pendant les vacances d'été
Et si vous mettiez un peu de soleil dans vos lectures ? Cet été, on lâche les polars, et on se jette dans des livres feel good qui font du bien à la tête et au coeur. Pas vraiment d'idée ? Relaxez-vous, on a sélectionné pour vous 10 romans qui se dévorent avec gourmandise les pieds dans l'eau.
A lire aussi

"Un doux pardon" de Lori Nelson Spielman

...
...

De quoi ça parle ? Hannah Farr est une animatrice de télévision sur une chaîne locale de la Nouvelle-Orléans. En apparence, tout réussit à cette héroïne pétillante, mais les blessures du passé et une relation amoureuse chaotique compliquent légèrement sa vie. Comme si ça ne suffisait pas, Hannah reçoit un jour des "pierres de pardon" de la part de Fiona Knowles, une ancienne camarade de classe qui lui a mené la vie dure. Hannah va-t-elle enfin trouver le chemin vers le bonheur ?

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Déjà avec son premier roman, "Demain est un autre jour", Lori Nelson Spielman avait embarqué avec elle des millions de lecteurs sur la voie de l'optimisme. Avec "Un doux pardon", elle réitère et livre une histoire émouvante, palpitante, mais aussi rassurante. On rit, on s'émeut et on s'attache à la ribambelle de personnages haut en couleur qui se dévoilent au fil des pages.

Ed. Cherche Midi, 430 pages, 19,50 euros

"Meurtres à la pause-déjeuner" de Viola Veloce

...
...

De quoi ça parle ? Célibataire de 34 ans, Francesca ne se remet pas de s'être fait plaquer la veille de son mariage. Mais parce qu'elle ne peut pas rester éternellement cachée sous sa couette, elle reprend son job de comptable dans une grande entreprise milanaise. Sauf qu'un jour, Francesca découvre le corps de son horripilante collègue Marinella dans les toilettes, une corde autour du cou. On aurait pu croire à un suicide, sauf que bien vite les cadavres commencent à s'empiler ! Alors que la presse s'empare de l'affaire, les syndicalistes en profitent pour se lancer dans des revendications complètement folles. De son côté, Francesca craint surtout de finir étouffée par des parents trop envahissants qui rêvent de la marier.

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Entre roman noir et comédie bien barrée, ce roman offre une plongée dans le monde de l'entreprise et nous sert des portraits grinçants : la mère poule qui veut caser sa fille, le patron macho, les syndicalistes extravagants... "Meurtres à la pause-déjeuner" est un roman à l'humour piquant, parfait pour épicer vos lectures estivales.

Ed. Liana Levi, 248 pages, 18 euros

"Le coeur entre les pages" de Shelly King

...
...

De quoi ça parle ? Maggie, la trentaine, vient de se faire licencier d'une start-up cool de la Silicon Valley pour laquelle elle travaillait. Alors Maggie ère dans les rayons de la petite librairie indépendante le Dragonfly. Un jour, on lui propose de rejoindre un club de lecture. Au programme : "L'Amant de Lady Chatterley". Sauf que dans la vieille édition que Maggie a trouvée au dans sa librairie favorite se cache une correspondance amoureuse diablement mystérieuse. Cette découverte va bouleverser la jeune femme et celle du Dragonfly, menacé de fermeture...

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Vous êtes un amoureux des bouquins, des petites librairies et des bibliothèques poussiéreuses ? Alors ce roman est fait pour vous. Outre les pérégrinations de Maggie et de son entourage aussi déluré qu'elle, "Le coeur entre les pages" s'amuse à nous faire (re)découvrir avec passion des livres cultes qui se cachent sur les étagères du Dragonfly. Quant à l'héroïne, elle est aussi attachante que spirituelle et on suit donc avec intérêt sa remise en question professionnelle comme personnelle.

Ed. Préludes, 384 pages, 14,60 euros

"La vie prodigieuse de Garnet Ferrari" de Marie Manilla

...
...

De quoi ça parle ? Garnet Ferrari est une jeune fille aux cheveux roux flamboyants et légèrement déjantée. Si a beau affirmer le contraire, ils sont quand même extrêmement nombreux à assurer qu'elle a le pouvoir de guérir les gens et de provoquer des miracles. Un jour, un émissaire du Vatican est dépêché au domicile familial pour comprendre ce qui se passe vraiment. Garnet décide alors de dérouler l'histoire de sa famille. Une famille attachante d'origine italienne, sicilienne et américaine qui a connu moult tragédies mais s'est toujours relevée. Peu à peu, elle révèle l'origine de ses pouvoirs.

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Garnet Ferrari est une sacrée conteuse. Lorsque cette improbable jeune fille nous raconte sa vie et celle de ses ancêtres, on se retrouve emporté dans une histoire à la Charles Dickens, le côté burlesque en plus. Si vous aimez les sagas familiales saupoudrées d'un peu de fantastique et de beaucoup d'humour, glissez ce joli roman dans votre valise. C'est une promesse, vous ressortirez apaisé de cette lecture.

Ed. Autrement, 576 pages, 24 euros

"Miss Alabama et ses petits secrets" de Fannie Flagg

...
...

De quoi ça parle ? Birmingham, sud des Etats-Unis. Maggie Fortenberry est une ex- Miss Alabama de 60 ans sans histoire. Sauf que Maggie pense avoir connu le meilleur de sa vie et décide donc d'en finir. Alors qu'elle se consacre à régler tous les détails de son suicide, elle est invitée à un spectacle par Brenda. La représentation étant dans six jours, Maggie se dit qu'elle peut repousser un peu l'échéance de sa mort, ne serait-ce que pour faire plaisir à son amie. Riches en surprises et en révélations, les derniers jours de l'ancienne reine de beauté sur terre vont finalement lui montrer que la vie n'en a peut-être pas encore fini avec elle.

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Plus de 25 ans après son best-seller "Beignets de tomates vertes", Fannie Flagg revient avec un nouveau roman qui sent bon l'Alabama. On retrouve ce qui a fait le succès de sa précédente oeuvre : des personnages féminins au caractère bien trempé, des décors qui font rêver et beaucoup d'humour. Si on peut qualifier ce roman de chronique douce-amère, qu'on ne s'y trompe pas, l'optimisme et l'enthousiasme l'emportent. Vous reprendrez bien une petite dose d'endorphines ?

Ed. Pocket, 443 pages, 7,70 euros

"Dans la brume du Darjeeling" de Mikael Bergstrand

...
...

De quoi ça parle ? Goran, Suédois de 50 ans divorcé et aigri s'ennuie dans sa vie. Heureusement, il est attendu en Inde où doit se tenir le mariage de son ami Yogi. Sur place, le quinquagénaire grincheux va vivre des péripéties toutes plus extravagantes les unes que les autres. Entre l'étouffante ville de Dehli et les plantations brumeuses du Darjeeling, c'est un dépaysement complet et légèrement étourdissant qui attend notre héros.

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? "Dans la brume du Darjeeling" met plus ou moins en scène les mêmes protagonistes déjà apparus dans "Les plus belles mains de Dehli", premier roman de Mikael Bergstrand. Néanmoins, ce deuxième tome peut très bien se savourer tout seul tant on s'attache rapidement aux personnages qui peuplent les pages. Un récit coloré, léger et attendrissant, un héros aussi névrosé que Woody Allen, et des paysages magiques, ce voyage à bord du Darjeeling devrait vous donner des envies d'ailleurs.

Ed. Gaïa, 448 pages, 24 euros

"Chroniques de mon crématorium" de Caitlin Doughty

...
...

De quoi ça parle ? Attention, ceci n'est pas un livre comme les autres. Dans "Chroniques de mon crématorium", Caitlin Doughty raconte ses six premières années dans l'industrie funéraire américaine. Croque-mort bourrée d'humour noir (ça aide), la jeune femme dévoile son quotidien pas si déprimant que ça. Bien sûr, certaines scènes sont éprouvantes mais d'autres sont franchement drôles. Par la même occasion, l'auteure livre aussi une réflexion philosophique sur la mort et nous en apprend pas mal sur les rites funéraires de différentes cultures (Japon, Tibet, Brésil...)

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Ok, à première vue, "Chroniques de mon crématorium" n'a pas l'air si feel good que ça. Et pourtant ! Caitlin Doughty nous propose enfin de regarder la grande faucheuse en face et de se marrer un bon coup plutôt que d'angoisser tout seul dans notre coin. Bref, la mort est apprivoisée, dédramatisée, et on referme ce livre apaisé et serein, prêt à refaire un plongeon dans la piscine.

Ed. Payot, 318 pages, 20 euros

"Les crevettes ont le coeur dans la tête" de Marion Michau

...
...

De quoi ça parle ? Marion, trentenaire parisienne célibataire aimerait enfin trouver l'homme de sa vie. Mais d'ici-là, elle partage son temps entre ses soirées entre copines, son job de scénariste, ses achats compulsifs de chaussures et ses aventures sexuelles pas forcément toutes couronnées de succès...

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Une Carrie Bradshaw vous manque et tout votre univers est dépeuplé ? Alors plongez dans le journal de cette adulescente délurée. Comédie romantique survitaminée, "Les crevettes ont le coeur dans la tête" peut s'enorgueillir de pouvoir rivaliser avec des rom-com cultes, "Le journal de Bridget Jones" en tête. Si la recherche du prince charmant peut parfois paraître un peu surfaite, les situations dans lesquelles l'héroïne se fourre devraient néanmoins rappeler quelques souvenirs aux lectrices. Un livre roman léger et drôle à lire avec un Cosmopolitan dans la main bien sûr.

Ed. Albin Michel, 304 pages, 18 euros

"Pour un soir seulement" de Thomas Raphaël

...
...

De quoi ça parle ? Julie doit se faire opérer d'un anévrisme au cerveau, une opération qui pourrait lui sauver la vie ou dont elle pourrait bien ne pas se réveiller. La veille de son passage en chirurgie, cette "ex-petite moche" comme elle se surnomme, modifie son annonce sur un site de rencontres. Julie ne recherche plus une histoire "pour la vie" mais "pour un soir seulement". Deux heures plus tard, elle a reçu plus de 150 messages. Bien décidée à profiter de cette soudaine notoriété, elle repousse l'opération... indéfiniment.

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Si un sujet dramatique s'esquisse en toile de fond, c'est bel et bien une comédie loufoque qui prend le pas dans ce roman. Le récit est à la fois amusant et émouvant et on s'attache très rapidement à Julie, une héroïne complexe qui débite les punchlines avec une aisance qu'on lui envie beaucoup. Un peu de légèreté dans ce monde de brutes, ça fait du bien.

Ed. Flammarion, 416 pages, 15,90 euros

"Un été sans toi" de Karen Swan

...
...

De quoi ça parle ? Rowena Tipton vit une belle histoire d'amour avec Matt depuis onze ans. Mais lorsqu'il lui annonce qu'il veut s'accorder un break de six mois au Cambodge avant de l'épouser, la belle anglaise tombe de haut. Déboussolée mais bien décidée à ne pas rester dans un coin à se morfondre, elle quitte l'Angleterre sous un coup de tête pour la région huppée et ensoleillée des Hamptons près de New York. Accompagnée de ses trois nouveaux colocataires haut en couleur, Rowena a un été pour se redécouvrir.

Pourquoi ce livre nous fait du bien ? Prenez une jeune femme belle, intelligente et pas franchement gâtée en amour, projetez-là dans un monde très différent du sien, ajoutez-y une plage de sable blanc et un bel inconnu, et vous obtenez un livre parfait pour vous accompagner sur votre transat... ou ailleurs, c'est vos vacances, c'est vous qui voyez.

Ed. Prisma, 589 pages, 19,95 euros