13 façons créatives de réagir au harcèlement de rue

13 façons créatives de réagir au harcèlement de rue
13 façons créatives de réagir au harcèlement de rue
Puisqu'il n'existe pas encore de loi anti-harcèlement de rue, c'est à nous de faire régner l'ordre et de remettre les relous à leur place. Voici 13 astuces pour réagir au harcèlement de rue.
A lire aussi
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa dénonce la "masculinité toxique"
News essentielles
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa...

Vous commencez à en avoir vraiment ras le bol de vous faire accoster, siffler, reluquer et parfois toucher par des inconnus dans la rue ? Vous aimeriez répliquer mais vous ne savez pas comment ? Voici 13 idées pour remettre les pervers à leur place et tenter de leur faire comprendre une bonne fois pour toutes que ce n'est pas un comportement acceptable, que c'est RELOU, et qu'ils n'ont absolument aucune chance d'arriver à leurs fins avec ces méthodes de beauf.

1. Soyez extrêmement enthousiaste

Si un homme vous fait un compliment dans la rue ou tente de vous convaincre de lui donner votre numéro (ou carrément de le suivre chez lui), faites mine d'être enthousiaste. Très enthousiaste. Extrêmement enthousiaste. Regardez-le avec des grands yeux et dites-lui : "Oh ? Moi ? C'est vrai ? Je vous plais ? Vraiment ? Oh maman va être si contente ! J'ai attendu ce moment toute ma vie ! Vous préférez les mariages d'été ou d'automne ? Moi j'aime bien le printemps, mais c'est comme vous voulez ! Vous allez adorer Chichi, mon teckel ! Vous voulez combien d'enfants ? Qu'est-ce que vous pensez du prénom Enzo ? C'est bien pour un garçon Enzo, non ?"

Logiquement, ça devrait le calmer.

2. Dites NON fermement, comme à un chiot

Faites comme si vous étiez en train d'éduquer un chiot pas propre ou un chaton qui fait ses griffes. Dressez votre index sous son nez et criez fermement : "NON !" Si ça ne le calme pas, continuez, dès qu'il essaye d'ouvrir la bouche, répondez "NON ! Vilain ! Pas bien ! NON !". Continuez votre chemin et laissez-le ramasser son égo dans le caniveau.

3. Aboyez

Autre méthode : prenez vous-même le rôle de l'animal et aboyez violemment sur votre harceleur, jusqu'à ce qu'il se taise. Comme pour le point n°2, aboyez dès qu'il essaye de revenir à la charge, et tracez votre route. S'ils veulent se comporter comme les animaux, on va faire pareil.

4. Faites votre pire grimace

Calmez immédiatement ses ardeurs en lui faisant la pire grimace possible, accompagnée de cris gutturaux, de doigts dans le nez et d'un joli filet de bave sur le menton.

Hop, ça dégage.
Hop, ça dégage.

5. Dites-lui clairement que vous n'avez rien demandé

"Vous êtes charmante !": Je ne vous ai rien demandé.

"Jolie robe !": Je ne vous ai rien demandé.

"Eeeh, eeehhhh, eh psssstttt !": Je ne vous ai rien demandé.

6. Retournez-leur le "compliment"

Si vous maîtrisez le sarcasme et la répartie vitriolée, exploitez votre talent pour leur retourner le compliment. Attaquez leur faiblesse visible, comme leur calvitie ou leur style de beauf, ou faites des suppositions sur ce que vous ne voyez pas, comme leur petit sexe mou, et lancez-vous dans une belle tirade pour les remettre à leur place.

7. Expliquez-leur calmement pourquoi c'est nul de faire ça

Si vous avez le temps, que vous vous sentez d'humeur pédagogue et que votre échelle de mesure du danger ne s'affole pas, prenez le temps de leur expliquer pourquoi leurs méthodes sont 1) inefficaces et 2) vraiment, vraiment, vraiment lourdes, pesantes et insultantes. Essayez de les éduquer sur le respect, les problèmes de sexisme et expliquez-leur pourquoi vous souffrez de leur attitude et de leurs interventions. Le taux de réussite d'une telle initiative est aléatoire, mais ça se tente.

8. Faites comme si vous aviez perdu la tête

Perdez complètement le contrôle de votre corps, hurlez, arrachez-vous les cheveux, bavez, grognez, dites des phrases qui n'ont aucun sens - bref, déstabilisez-le. Devant un tel numéro, il ne pourra rien faire d'autre que vous regarder avec des yeux de mérou neurasthénique et vous pourrez reprendre votre chemin tranquillement.

Rien de tel qu'une bonne humiliation en public.
Rien de tel qu'une bonne humiliation en public.

9. Laissez votre corps s'exprimer

Si vous êtes totalement détendue en ce qui concerne les diverses émissions de gaz et de fluides dont notre corps est capable, profitez-en pour vous laisser aller. Si on fait une remarque sur vos fesses, pétez un coup. Si on tente de vous charmer par devant, rotez comme un routier. Et regardez-les s'effondrer comme des mouches.

10. Humiliez-les

Si un homme a le cran de vous mettre carrément une main aux fesses dans la rue ou les transports bondés (c'est souvent plus facile pour eux dans ce cas), foutez-lui la honte en attrapant sa main, et brandissez-là en l'air en criant "ELLE EST À QUI CETTE MAIN ? JE L'AI TROUVÉE SUR MON CUL !"

11. Faites-leur répéter

Quand un mec vous fait une remarque dans la rue, faites mine de ne pas avoir entendu et faites-leur répéter. Au troisième "Quoi ?", il devrait avoir perdu au moins 75% de son assurance et vous pourrez lui répondre "Ça y est, tu te sens con maintenant ?".

12. Souriez

On vous réclame un sourire ? Eh bien souriez.

Avec les doigts.

C'est bien ça que vous vouliez, non ?
C'est bien ça que vous vouliez, non ?

13. Ne le laissez pas parler

Dès qu'il essaye de vous adresser la parole, parlez par-dessus, même pour dire n'importe quoi, même si c'est une série d'onomatopées ou de bruits absurdes, et ne le laissez jamais placer un mot impunément.

Libre à vous de compléter cette liste avec vos astuces perso, histoire qu'on se mette toutes à les utiliser et à leur faire comprendre une bonne fois pour toutes que ça suffit les conneries.