L'épidémie de bronchiolite est là : les symptômes qui doivent alerter

Bronchiolite : les sympômes qui doivent alerter
Bronchiolite : les sympômes qui doivent alerter
L'épidémie de bronchiolite que redoutaient les pédiatres est arrivée en avance, affectant sévèrement l'Ile-de-France et le Grand-Est et faisant craindre une saturation dans les services de réanimation déjà remplis. Comment prévenir et identifier la bronchiolite chez les enfants ? Réponse.
A lire aussi

Avec les gestes barrières et la distanciation sociale, les plus jeunes enfants ont échappé aux virus et infections hivernales communs. Une "protection" qui n'a malheureusement pas entraîné leur système immunitaire comme d'accoutumée, relève Le Monde, et qui, aujourd'hui, peut les rendre plus fragiles face au retour de certaines maladies.

Notamment, la bronchiolite, dont l'épidémie arrivée avec quelques semaines d'avance a conduit aux urgences près de 1 800 enfants dans toute la France, et un peu plus d'un trois à une hospitalisation.

"La situation actuelle, c'est du jamais vu. Les enfants de 12 à 18 mois ont très peu rencontré de virus jusque-là et risquent de tomber malades, tandis que les nourrissons nés cette année feront des formes plus sévères", alerte auprès du journal Christèle Gras-Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie.

Les régions "critiques" sont l'Île-de-France et le Grand-Est, rapporte encore Le Monde. Au centre hospitalier régional de Metz-Thionville, le chef du service de pédiatrie Dr Nicolas Billaud constate que "la particularité de cette année, c'est l'intensité dans la précocité". Et d'ajouter : "D'habitude, on est à environ soixante passages par jour, mais depuis un mois, on est entre quatre-vingts et quatre-vingt-dix, avec des pics à cent". Toutes les autres régions de France métropolitaine ont été classées en phase préépidémique par Santé publique France.

Alors, quels signes sont à surveiller et comment la prévenir ?

Comment repérer une bronchiolite

D'abord, le site de l'assurance maladie rassure. "La bronchiolite du nourrisson est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles (petites bronches). Malgré des symptômes impressionnants : toux, respiration rapide et sifflante, la bronchiolite est le plus souvent une maladie bénigne." Elle touche autour de 30 % des petit·e·s de moins de 2 ans chaque hiver, selon Santé publique France, soit à peu près 480 000 cas annuels, et 2 à 3 % des bébés de moins de 1 an seraient hospitalisés.

Pour ce qui est des symptômes, la maladie commence généralement "par un simple rhume ou rhinopharyngite avec une légère fièvre", informe Ameli. "Petit à petit, une toux sèche apparaît. Puis survient une gêne respiratoire qui se traduit par une respiration rapide et sifflante. À ce stade de la maladie, l'enfant peut avoir des difficultés à s'alimenter."

Si cet état "[s'atténue] en quelques jours et l'enfant guérit en 8 à 10 jours", une toux peut persister pendant 15 jours. Et surtout "une surveillance accrue du nourrisson (surtout en dessous de 2 mois et chez les bébés prématurés) est nécessaire en début de bronchiolite."

Côté prévention, il est essentiel d'appliquer les gestes barrières : lavage de mains avant et après le contact avec les tout·e·s petit·e·s, aération des pièces fréquente, nettoyer les objets qu'il·elle touche souvent... Et ne pas hésiter à contacter un·e pédiatre ou un·e généraliste à la moindre inquiétude ou signe de complication.