Culture
C'était le tournage le plus mémorable pour Brad Pitt, mais ça lui a coûté sa carrière en Chine
Publié le 15 mars 2023 à 09:30
Par Louise Col
Un film basé sur des faits réels qui a marqué à jamais la carrière de l'acteur. Mais son travail là-dessus a eu un prix.
C'était le tournage le plus mémorable pour Brad Pitt, mais ça lui a coûté sa carrière en Chine
La suite après la publicité

En 1939, Heinrich Harrer, grand alpiniste autrichien de l'époque, quitte sa famille pour participer à une expédition dans l'Himalaya et, lorsque la guerre éclate, lui et ses compagnons sont faits prisonniers par les troupes anglaises. Prisonnier pendant des années, l'alpiniste réussit à s'évader en 1944 et à rejoindre Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet et lieu de résidence du jeune dalaï-lama. Là, l'aventurier désespérément perdu et le garçon solitaire sont devenus amis, avant l'invasion de l'Armée populaire de libération chinoise en 1950.

C'est l'histoire racontée par le célèbre film de 1997, Sept ans au Tibet, un film réalisé par Jean-Jacques Annaud et mettant en vedette Brad Pitt basé sur le livre autobiographique écrit par Harrer sur son expérience au Tibet depuis la fin de la guerre mondiale jusqu'à l'entrée de l'armée. Dans celui-ci, l'acteur oscarisé pour Il était une fois... à Hollywood incarnait Heinrich Harrer lui-même, partageant la vedette avec David Thewlis et BD Wong, entre autres.

Pendant le tournage, qui a duré plusieurs mois, Brad Pitt a vécu une expérience mémorable, comme il n'hésiterait pas lui-même à le dire. Un tournage assez particulier qui lui a permis de vivre plusieurs mois dans une culture différente : " Pour le public c'est deux heures, mais pour moi c'est une demi-année de vie. Et dans celui-ci, étant dans une culture différente depuis si longtemps, tu ne pouvait pas éviter de sortir de là avec quelque chose [de spécial]", racontait Pitt à Interview Magazine.

Cette expérience mémorable a eu un prix : Brad Pitt a passé 17 ans sans pouvoir entrer sur le territoire chinois.

Pas du tout épargnés par la censure et notamment dans l'industrie cinématographique, les bureaux de la censure de Pékin ciblent en 1997 deux films : d'une part Kundun, le film de Martin Scorsese, mais aussi Sept ans au Tibet.

LA QUESTION DU TIBET, UNE LIGNE ROUGE POUR LES AUTORITÉS DE PÉKIN

Comme pour tout ce qui touche de loin au Tibet, les deux films ont été interdits parce qu'ils dépeignaient la Chine sous un jour négatif par rapport à l'invasion du Tibet en 1950-1951. Le Dalaï Lama est considéré par les autorités de Pékin comme un leader séparatiste et une menace pour le contrôle chinois de cette région himalayenne.

Disney, qui avait produit et distribué Kundun, a ignoré les avertissements des autorités chinoises lors de la production du film. En contrepartie, la société subit une mesure de rétorsion temporaire : tous les films du catalogue de la société sont interdits. Cette interdiction a été levée deux ans plus tard, pour la sortie du long métrage d'animation Mulan.

Quant à Brad Pitt et Jean-Jacques Annaud, Columbia Tristar Films, qui a distribué le film, a non seulement rejoint Disney et sa filiale Touchstone sur le banc d'interdiction de leurs films, mais l'acteur a été interdit d'entrée sur le territoire chinois pendant 17 ans. Et pareil pour Annaud.

L'interdiction n'a été levée qu'en 2014, lorsque l'acteur a accompagné sa femme de l'époque, Angelina Jolie, à Shanghai pour promouvoir Maléfique. De son côté, Annaud a pu tourner son film Le Dernier Loup l'année suivante, en 2015, avec un casting chinois et dans les paysages de Mongolie intérieure. Malgré l'interdiction et la difficulté, le film sera un succès mondial, contrairement à d'autres films qui auront moins marqué la carrière du célèbre acteur. Le film est actuellement disponible sur Netflix.

Mots clés
Culture cinéma
Sur le même thème
Devenir mère ? "Ca a ruiné ma carrière !", déplore Lily Allen play_circle
Culture
Devenir mère ? "Ca a ruiné ma carrière !", déplore Lily Allen
13 mars 2024
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper play_circle
Culture
Après "Jusqu'à la garde", ce thriller traumatisant est à ne pas louper
21 février 2024
Les articles similaires
"On ne doit pas faire ça" : Laetitia Casta élève la voix sur l'affaire Depardieu play_circle
Société
"On ne doit pas faire ça" : Laetitia Casta élève la voix sur l'affaire Depardieu
22 janvier 2024
Sexe : cette scène de "Anatomie d'une chute" qu'on ne verra jamais (et tant mieux) play_circle
Sexo
Sexe : cette scène de "Anatomie d'une chute" qu'on ne verra jamais (et tant mieux)
2 février 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news