Ce Philippin a subi 23 opérations de chirurgie esthétique pour ressembler à Superman

Ce Philippin a subi 23 opérations de chirurgie esthétique pour ressembler à Superman
Ce Philippin a subi 23 opérations de chirurgie esthétique pour ressembler à Superman
Pour se rapprocher de leur idole, certains n'hésitent pas à la passer sur le billard. Comme ce Philippin de 37 ans qui a subi pas moins de 23 opérations chirurgicales pour ressembler à... Superman.
A lire aussi

Rhinoplasties, blanchiment de la peau, liposuccion, réalignement de la mâchoire... En 18 ans, Herbert Chavez a multiplié les opérations de chirurgie esthétique pour ressembler à son idole : Clark Kent, alias Superman.


Devenu accro au super-héros au slip rouge après avoir visionné quand il était enfant le film Superman II avec Christopher Reeve, ce Philippin de 37 ans a pris la décision de tout faire pour lui ressembler.


En tout, il aurait dépensé plus de 300 000 pesos argentins, soit 6 000 euros pour ressembler à l'acteur du film des années 80. Une fortune, quand on sait que le salaire horaire moyen aux Philippines est de 90 pesos (1,80 euro). En tout, Herbert est passé sur le billard 23 fois. Le résultat avant/après ses opérations est bluffant.

Herbert Chavez avant et après ses 23 opérations chirurgicales
Herbert Chavez avant et après ses 23 opérations chirurgicales
Herbert Chavez, alias le Superman philippin
Herbert Chavez, alias le Superman philippin

Véritable star dans son pays, Herbert Chavez a cependant récemment essuyé une déconvenue : alors qu'il s'était fait opérer pour obtenir les fameux "abdos d'acier" de Superman, le Philippin s'est en réalité fait remplir la poitrine avec du MesoLipo, un produit de remplissage interdit aux Etats-Unis, et qui lui a laissé des tâches et des bosses sur tout le corps. Un "poison" qu'il regrette de s'être fait injecter, comme il l'a expliqué dans l'émission "Botched" sur E !, qui est consacrée aux opérations chirurgicales qui ont mal tourné.


Pour autant, Herbert Chavez ne regrette rien. "Qu'y a-t-il à regretter? Tout ce qui est arrivé de positif dans ma vie, je le dois à Superman. Quand mon corps ne pourra plus supporter d'autres opérations ou quand le médecin me dira que je suis trop vieux, alors j'arrêterai."
Herbert pourra alors toujours se consoler avec ses 5 000 objets à l'effigie de Superman, grâce auxquels ils a figuré à trois reprises dans le Guinness Book des records.