Le "Beauty Matching", l'étrange tendance de chirurgie esthétique pour les couples

Les couples sont de plus en plus à avoir recours à la chirurgie esthétique à deux.
Les couples sont de plus en plus à avoir recours à la chirurgie esthétique à deux.
Cinéma, promenade, spa... Les activités pour les couples ne manquent pas. Mais vous ne connaissez certainement pas celle du "Beauty Matching" qui propose des opérations de chirurgie en duo. Un nnouveau "hobbie" qui n'est sans risque...
A lire aussi

Jeunesse éternelle, minceur, zéro défaut... Afin de correspondre aux critères normés que la société leur impose, de plus en plus de personnes se tournent vers la chirurgie esthétique. La nouvelle tendance ? C'est en couple que les professionnels reçoivent leurs patients pour des procédures en duo. Un nouveau phénomène qui a été baptisé le "Beauty Matching".

"Cette pratique prend de la vitesse autour du monde en s'alignant sur des tendances comme le spa en couple ou comme le fait que les hommes rejoignent leur partenaire en salle d'accouchement," a expliqué au Khaleej Times le Dr Abi Abboud, responsable du département de chirurgie plastique et esthétique de l'Hôpital Mount Libanon à Beirut. Généralement, les consultations concernent des procédures pour combattre les effets de l'âge, que cela soit du Botox ou une liposuccion. Les couples se lancent souvent lors d'un événement important de leur vie : un mariage ou un anniversaire, comme l'explique à Allure Julius Few, professeur de chirurgie plastique à l'école de médecine de l'université de Chicago.

S'il arrive que les partenaires décident ensemble d'avoir une opération similaire, il est plus courant que l'un d'eux décide de faire comme son compagnon en constatant les résultats de la procédure sur lui. "Cette tendance existe déjà aux Emirats arabes unis, mais il est plus commun de voir l'épouse venir en premier pour un traitement. Une fois que son mari voit les résultats, il vient pour réaliser une chirurgie. Je traite entre 15 et 20 couples par an pour ce genre d'opération," a expliqué Matteo Vigo, praticien à Dubai. Un processus de réflexion aussi noté par Alan Matarasso, président de la Société américaine des chirurgiens plastiques. Selon lui, voir son partenaire changer pousserait à la discussion dans le couple : "C'est souvent un échange mutuel d'idées." Décider de passer le cap à deux pourrait être très utile : "La possibilité d'offrir un soutien émotionnel est l'un des avantages majeurs. Maintenant plus que jamais, nous avons beaucoup de possibilités pour traiter certains problèmes - parfois, avoir une autre personne dans la chambre qui vous connaît réellement est vital pour prendre la bonne décision."

Le "Beauty Matching" devient une vraie tendance.
Le "Beauty Matching" devient une vraie tendance.

Pourquoi cette tendance ?

Bien entendu, l'une des questions qui vient est la suivante : pourquoi le "Beauty Matching" fait de plus en plus d'adeptes ? Pour le Dr Richard Agag, ce sont les réseaux sociaux et notamment Instagram qui ont tout changé. "Les gens ne se sont jamais autant regardés. Cela nous a menés à remarquer des choses et à vouloir être plus beau. Au début, il y avait un haut pourcentage de femmes qui voulaient utiliser la chirurgie esthétique, mais maintenant cela s'est étendu à tout le monde, et les partenaires commencent aussi à se soucier de tous les aspects de leur visage et de leur corps", explique-t-il au Paper Magazine. Certaines personnes développent donc de véritables complexes et décident d'avoir recours à la chirurgie pour se sentir mieux dans leur peau. Si cela peut déclencher un désir similaire chez le partenaire, il peut arriver que le "Beauty Matching" soit pratiqué pour de mauvaises raisons. C'est là que la tendance devient dangereuse.

Quand le "Beauty Matching" va trop loin

Comme le soulignent tous les médecins interrogés, il faut rester attentif aux motivations des patients. "L'approche de couple peut être extrêmement enrichissante et précieuse, mais si une personne ne veut vraiment pas de traitement, c'est une très mauvaise chose et nous évitons toute procédure, même si l'époux ou le partenaire veut vraiment que sa moitié le fasse", a indiqué Julius Few. Il est d'ailleurs rejoint par Alan Matarasso : "Il ne faut pas le faire sous la pression. Il faut le faire pour ses propres raisons et pas parce qu'un époux le veut. Je ne peux pas insister davantage."

Mais ce genre de configuration n'est pas la seule à surveiller. Si pour beaucoup de médecins, le "Beauty Matching" englobe majoritairement des couples réalisant des procédures bénignes ensemble ou séparément, d'autres partenaires prennent une voie très inquiétante et réalisent des opérations pour se ressembler... mutuellement.

"Les approches extrêmes de la chirurgie plastique se terminent souvent très mal. Il n'est pas facile de revenir en arrière, ce n'est pas comme effacer un tatouage avec le nom de votre ex", a-t-il poursuivi. Pour le Dr. Tony Youn, chirurgien plastique dans le Michigan, c'est très clair : "La chirurgie plastique est faite pour vous faire ressembler à une version plus jeune et "améliorée" de vous-mêmes, pas pour ressembler à quelqu'un d'autre". Les répercussions de ce genre d'opérations sur la santé mentale peuvent être nombreuses provoquer un véritable trouble de l'identité.