travail
Comment refuser une mutation ?
Publié le 5 février 2009 à 09:00
Par La rédaction
Votre employeur vous envoie au bout du monde et vous sentez que ce n'est pas fait pour vous ? Vous avez la possibilité de refuser la mutation en rédigeant le modèle de lettre que nous vous proposons. Rien de plus simple et de plus rapide !
Comment refuser une mutation ? Comment refuser une mutation ?
La suite après la publicité

Crise économique oblige, et mondialisation aidant, le salarié est de plus en plus amené à envisager, comme tout à fait probable, la perspective d’une mutation professionnelle au cours de sa carrière au sein une entreprise. Or, une telle demande venant de l’employeur n’est pas forcément une mauvaise nouvelle. Loin de là… Souvent, ces offres de mutation sont-elles ainsi synonymes de promotion et de d’inévitable augmentation de salaire. Autant d’avantages pour le salarié, à qui l’on propose un changement du lieu de travail, comme pour l’employeur.

Une nouvelle affectation professionnelle n’est pas sans conséquences sur la vie de famille

Il n’empêche, d’autres éléments annexes – indépendants de la vie de la société – peuvent s’avèrer autant d’obstacles à cette nouvelle et prometteuse affectation : difficultés pour le conjoint de retrouver un travail, scolarité des enfants, obligations familiales, cherté de la vie, etc… Les raisons qui peuvent contraindre un employé à une sédentarité « forcée » ne manquent pas. Dès lors, si manifestement ce dernier ne peut accepter un tel bouleversement dans sa vie professionnelle, les conditions d’un refus aux demandes de la hiérarchie existent bel et bien, les droits du salarié en la matière sont clairement stipulés.

Le refus de la mutation ne peut être un motif valable de licenciement

Sachez, tout d’abord, qu’un changement du lieu de travail modifie automatiquement le contrat de travail et nécessite, de fait, l’accord du salarié. Ainsi, et c’est bien là une information essentielle, le refus de la mutation ne peut être un motif valable de licenciement. Et si malgré tout, l’employeur décide, suite à cette fin de non-recevoir, de mettre un terme à sa collaboration avec le salarié, celui-ci devra invoquer les motifs à l’origine de la proposition de mutation pour licencier son employé. Quant au salarié, parfaitement dans son droit, en cas de refus de ladite mutation, il lui suffit de rédiger une lettre du type ci-dessous. Et en dernier recours, d'envisager une rupture volontaire du contrat de travail.

ALLER PLUS LOIN

Partir travailler à l'étranger , ça vous tente ?

Suivez l'expérience de Solveig sur le sujet !

Mots clés
travail Carrière
Sur le même thème
"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue play_circle
Santé
"Je tiens toujours..." : comment Louane se défend en cas de harcèlement de rue
20 mars 2024
Comment vivre après une relation toxique et violente ? Adeline Toniutti témoigne play_circle
Santé
Comment vivre après une relation toxique et violente ? Adeline Toniutti témoigne
5 avril 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news